samedi 8 novembre 2008

Victoria Stanton Avril 2008


Victoria Stanton
Artiste en résidence / Artist in Residence
English to follow

Établie à Montréal, Victoria Stanton pratique la performance, la vidéo et la photographie. Elle est auteure de fiction, de poésie, de textes critiques et de chansons. Parmi ses œuvres se déroulant dans le temps, mentionnons des pièces sonores sur scène, des actions collectives dans des lieux publics, des rencontres en tête-à-tête pour des "consultation" ou "nourrir des personnes". Ces performances abordent la capacité et le besoin d’habiter un espace, de s’approprier le quotidien et de le perturber, de créer une intimité spontanée, de suivre le chemin de la vulnérabilité. Qu’elles accentuent notre odorat, notre goût, notre toucher, ou qu’elles soulignent un aspect " transactionnel " et transformationnel, ces œuvres mettent à mal la relation entre " artiste " et " spectatrice/spectateur ". Certaines performances ont été transformées en installations photographiques ou en monobandes. Sous forme photographique ou vidéographique, elles visent à produire un impact sur l’architecture urbaine en mettant en scène des actions fugitives et leur documentation, afin de fixer ces actions - dans le temps et l’espace - de manière permanente et, finalement, de créer des tableaux vivants urbains et contemporains. Les documents qui en découlent posent également une question importante, quoique rarement abordée : À qui appartient l’œuvre ? À qui appartient l’œuvre, quand une photographe capte des images, que ces documents représentent alors son travail et, de plus, qu’ils font partie d’une présentation en public, une exposition par exemple ? Avec divers " auteurs " à l’œuvre, la texture et la qualité de l’image varient, celle-ci devenant une exploration visuelle de la " documentation de la performance ".

Victoria Stanton a présenté son travail au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Australie et au Japon. Ses enregistrements " spoken word " font partie de diverses compilations sur CD et ont été diffusés sur les ondes de la radio nationale et régionale. Ses textes fictifs et critiques ont été publiés dans des anthologies et des revues artistiques/littéraires canadiennes et américaines. Elle est coauteure, avec Vincent Tinguely, de l’ouvrage intitulé Impure: Reinventing the Word (conundrum press, 2001).

***************

Victoria Stanton is a Montreal-based performance artist, video-maker, photographer and writer of fiction, poetry, critical texts, and songs. Her time-based work includes sound on stage, group actions in public spaces, on-one-one encounters to “consult” or feed. As performances, these works address the ability and need to hold a space, to appropriate and disrupt the quotidian, to create spontaneous intimacy, to tread vulnerability. Whether highlighting our senses of taste/smell/touch or underscoring the aspect of “transaction” and transformation, these pieces work to complicate the relationship between the role of the “artist” and “spectator.” Some performance work has been transformed into photo-installation or single-channel video. As photo/video, these pieces attempt to impact upon the urban architecture through the staging of fleeting actions and their documentation in order to fix these actions - in time and space - in a permanent way, and in the final instance create contemporary urban tableaux vivants. The resulting documents also pose an important, and often under-addressed question: Whose work is it? Whose work is it: When a photographer takes a picture and these documents then represent her work and further, become part of a public display, such as an exhibition? With varying “authors” at work, the texture and quality of image varies, and becomes a visual investigation into the “performance document.”

Victoria Stanton has presented her work in Canada, the U.S., Europe, Australia and Japan. Her spoken word recordings have appeared on various CD compilations, and have been broadcast on regional and national radio. Her performance and critical texts have been published in Canadian and American anthologies and art/ literary magazines. She is the co-author with Vincent Tinguely of Impure: Reinventing the Word (conundrum press, 2001).

Aucun commentaire: