mercredi 20 juin 2012

Karen Trask‏

Karen Trask
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Mon processus de création s'élabore autour d'une série d'investigations poétiques explorant l'expérience humaine par le biais du langage. Je m'intéresse plus particulièrement à la nature éphémère et transitoire des mots. La manipulation de la structure des livres, des textes et des formes narratives me permet d'aborder les thèmes de l'absence, de la mémoire et du temps. Le sens est créé par le toucher, le geste, la répétition et les actes de transformation. Écrire et expérimenter les anciennes technologies des arts textiles (comme le filage, le tissage et la fabrication du papier) font partie intégrante de ma façon de faire de l'art. Mes œuvres consistent souvent en l'hybridation de plusieurs formes : installation, sculpture, vidéo, performance, livres d'artiste, écriture. Je veux toucher les mots; je veux toucher à l'espace entre les mots.

Le travail de Karen Trask , artiste multidisciplinaire de Montréal, touche plusieurs médias : l'installation, les livres d’artiste, la vidéo et la performance. Elle a présenté de nombreuses expositions personnelles au Québec et Canada et en Europe. Elle a participé à des expositions collectives au Canada, en Inde, à Mexico City, aux États-Unis et en Europe ainsi que des résidences d'artiste à Helsinki et à Paris. Ses œuvres figurent dans des collections publiques et privées: Qube Arts, Oswestry, Angleterre, Library of Congress, Washington, D.C., États-unis, La Collection Prêt d'œuvres d'art du Musée du Québec, La Bibliothèque et archives nationales du Québec, La Bibliothèque nationale du Canada, Le Centre Félix-Antoine-Savard, Papeterie St-Gilles, Québec, Musée du Bas St-Laurent, Rivière-du-Loup, Québec, La Banque d'œuvres d'art du Conseil des arts du Canada.

***************
Karen Trask
Artist in Residence


My creative process has developed as a series of poetic investigations exploring experience through language. Writing has always been integral to my process. Playing with book structures, text and narrative forms both written and spoken, I explore themes of absence and presence, memory, space and time. Meaning is created through touch, gesture, repetition and acts of transformation. My final works are often hybrid forms of installation, sculpture, video, performance and artist books. I want to touch words; I want to touch the space between words.

Karen Trask is a multidisciplinary artist living in Montreal. Creating works in installation, artist-books, video and performance, she has had numerous solo exhibitions in Quebec, Canada and Europe. She has participated in many group exhibitions in Canada, India, Mexico City, USA and Europe and artist residencies in Helsinki and in Paris. Her work can be found in public and private collections: Qube Arts, Oswestry, UK, Library of Congress, Washington, D.C. USA, La Collection Prêt d'oeuvres d'art du Musée du Québec, Art Bank of the Canada Council, Loto Quebec, The National Library of Quebec, The National Library of Canada, Le Centre Félix-Antoine-Savard, Papermill, St-Gilles, Quebec, Musée de Bas St-Laurent, Quebec.

mardi 19 juin 2012

Bertrand R. Pitt‏

Bertrand R. Pitt
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Travellings : tableaux vidéo-interactifs

Travellings se veut une réflexion sur l’expérience de la vitesse, sur cette idée que plus on se déplace vite, plus on court le risque de "voir sans voir". Lorsque les lignes peintes sur l’autoroute semblent s’étirer alors que notre vitesse croît, qu’en est-il des paysages parcourus ? Se résument-ils à un amalgame d’impressions faisant autant appel à la mémoire qu’à la vue ? À travers une expérience esthétique du voyage et de la durée, Travellings nous invite à interroger notre fascination pour la vitesse et ses effets sur nos rythmes biologiques.

— À l'automne 2010, une résidence au Centre SAGAMIE m'a permis d'amorcer ce projet et d'y produire une première série de tableaux vidéo et imprimés. Sur papier, ces "paysages" abstraits et hautement colorés acquièrent presque la matérialité d'une gouache alors que leur trop parfaite application trahit l'utilisation des outils technologiques. On pourra y voir un clin d'œil à l'abstraction picturale, à la différence qu'ici le processus d'enregistrement et le traitement électronique de la vidéo déterminent le résultat visuel. Cette nouvelle résidence me permettra de produire de nouvelles séquences vidéo et de nouveaux tirages qui feront écho au dispositif interactif.

Artiste montréalais, Bertrand R. Pitt a présenté ses œuvres dans plus d’une quinzaine d’expositions individuelles au Canada et à l’étranger. Détenteur d’une maîtrise en arts visuels de l’UQÀM, il enseigne au département d’arts plastiques du Collège Lionel-Groulx. En 2012-2013, Travellings sera présenté successivement dans le cadre de Montréal Art Souterrain, à TRUCK Contemporary Art in Calgary, à la White Water Gallery (North Bay, ON), à la Eyelevel Gallery (Halifax) et à la Galerie de l'Université du Québec à Chicoutimi.

Remerciements: Sébastien Rainville-Pitt pour sa collaboration à la programmation
Avec le support du Conseil des Arts du Canada et de la SODEC.

***************
 
Bertrand R. Pitt
Artist in Residence


Travellings : Interactive Video Pictures

Travellings questions the experience of motion, the idea that the faster we move, the more we may "see without seeing." When the lines painted on a highway seem to stretch as our speed increases, what about the landscapes we travel through? Do they merge into mixed impressions that rely as much on memory as on the objective eye? When travelling at high speed, does the depth of field vanish to become a surface, a screen, or a painting machine? Through an aesthetic experience of travelling and duration, Travellings invites us to question our fascination for speed and its effects on our biological rhythms.

— In September 2010, a first residency at Centre Sagamie gave me the opportunity to produce an initial series of video pictures and digital prints. On paper, these abstract and highly colored landscapes acquire the materiality of gouache even as the faultless application betrays the use of digital technologies. The effect is reminiscent of modern pictorial abstraction though in this case the visual results are created by electronic video recording and processing. During this upcoming residency, I wish to produce new video footage and more new prints which will reflect the nature of the interactive work.

Montreal artist, Bertrand R. Pitt, has presented his works in more than fifteen solo exhibitions in Canada and abroad. He holds an MFA from UQAM and currently teaches in the Department of Visual Arts at Lionel-Groulx College. In 2012-2013, Travellings is scheduled at Montréal Art-Souterrain, TRUCK Contemporary Art in Calgary, White Water Gallery (North Bay), Eyelevel Gallery (Halifax) and Galerie de l'Université du Québec à Chicoutimi.

Special thanks to Sébastien Rainville-Pitt for his collaboration to programming.
With the support of Canada Council for the Arts and SODEC.

lundi 11 juin 2012

Gwenaël Bélanger‏

Gwenaël Bélanger
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Ces dernières années, j’ai beaucoup travaillé avec le miroir et le verre. Dans mes différents projets, ces matériaux étaient principalement utilisés dans des situations extrêmes de chutes et d’éclatement. J’explorais alors les différents enjeux de l’image par le biais de jeux de réflexion, de fractionnement de l’espace et de morcellement de l’image.

C’est lors de manipulations en atelier avec des vitres souillées que j’ai découvert une nouvelle piste. Le principe de base est simple, il reprend l’idée de ce qui se passe lorsque l’on regarde au travers d’une surface transparente sur laquelle se retrouvent poussière, saleté, liquide, gras, etc. On a tous expérimenté de regarder par la fenêtre lorsqu’il y a une averse. Notre œil fait alors rapidement la mise au point entre deux zones images : les gouttes d’eau qui glissent sur la fenêtre et les éléments qui se trouvent à l’extérieur de la maison. Si l’on prend en photo ce phénomène, on vient alors unir ces deux zones en une seule, il n’y a alors plus moyen de faire l’aller-retour entre l’avant et l’arrière-plan. Je trouve particulièrement fascinante la façon dont ces deux zones images peuvent se contaminer. C’est ici qu’il y a, selon moi, un potentiel de faire basculer ce banal effet vers quelque chose de beaucoup plus complexe.

Gwenaël Bélanger est né à Rimouski en 1975. Il vit et travaille à Montréal. Ses œuvres ont été présentées en solo au Musée Régional de Rimouski, au Centre Expression de Saint-Hyacinthe, à la Galerie de l'UQAM, chez Optica (Montréal), chez Skol (Montréal) et à la Galerie Graff (Montréal). Il a également participé à plusieurs expositions collectives dont The Hidden Land à la Galerie Nettie Horn de Londres (2009), Still Revolution au Contact Photography Festival de Toronto (2009) et La Triennale québécoise au Musée d’art contemporain de Montréal (2008). Il est également récipiendaire du prix Pierre-Ayot 2009. Il est représenté par la Galerie Graff à Montréal et la galerie Nettie Horn à Londres. En 2012-2013, il présentera son travail en solo au Centre SAGAMIE d'Alma, au centre Vu de Québec et à la galerie Clark de Montréal.

***************
Gwenaël Bélanger
Artist in Residence


During the last few years I have been incorporating mirrors and glass in much of my work. In my various projects, these materials have been used mainly to depict extreme situations of falling or disintegration. Through the fragmentation of the image, the play of reflection, and the fracturing of space, I can explore the full thrust of the image itself.

In the course of working with pieces of old, grimy glass in my studio, I discovered a new possibility, based on the mundane experience of looking through a transparent surface covered with dust, dirt, liquid, grease, etc. We have all looked through a window splattered by falling rain. The eye quickly distinguishes between two image zones: the droplets of water sliding down the glass and the scene outside the house. If we take a photograph of this phenomenon, we can make these two distinct zones coalesce, eliminating the separation between foreground and background. I am particularly intrigued by the manner in which these two zones contaminate each other. I believe that there is a possibility here of moving beyond an ordinary, everyday effect towards something much more complex.

Gwenaël Bélanger was born in Rimouski in 1975. He presently lives and works in Montreal. His work has been featured in solo exhibitions at the Musée Régional de Rimouski, the Centre Expression de Saint-Hyacinthe, the Galerie de l'UQAM, Optica (Montreal), Skol (Montreal) and the Graff Gallery (Montreal). He has also participated in group exhibitions including The Hidden Land at the Nettie Horn Gallery in London (2009),Still Revolution at the Contact Photography Festival in Toronto (2009) and La Triennale québécoise at the Montreal Museum of Contemporary Art (2008). In 2009, he was the recipient of the Pierre-Ayot Award. He is represented by the Graff Gallery in Montreal and the Nettie Horn Gallery in London. In 2012-2013, a solo exhibition of his work will be presented at the Centre SAGAMIE in Alma, at the Centre Vu in Quebec City and at the Clark Gallery in Montreal.