mardi 28 octobre 2014

Sara A.Tremblay

Sara A.Tremblay
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)

Sara A.Tremblay détient une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Au moyen de diverses techniques — photographie, dessin, performance, sculpture — Tremblay collectionne et accumule les artefacts de son expérience humaine et documente compulsivement les traces de son passage. Elle s’interroge sur les notions de l’infini et de l’impossible par des idées minimalistes, en défiant sa propre pratique.

Ses œuvres ont été présentées dans plusieurs galeries et festivals du Québec, de l’Ontario et de Göteborg, Stockholm et Visby (Suède), où elle a étudié à l’automne 2011 et où elle est retournée à l’été 2013, pour The Brucebo and W.B. Bruce Fine Art Scholarships. Les régions nordiques qu’elle a visitées l’ont grandement inspirée, et ont marqué un tournant dans sa pratique. C’est là-bas qu’elle a commencé à s’entourer de cercles et de sphères, formes et métaphores qui font maintenant partie intégrante de son travail. En 2014, elle s’est vu remettre la toute première Bourse d’études supérieures en arts visuels Yvonne-L.-Bombardier.

Originaire de Charlevoix, petite région au nord-est de Québec située entre les montagnes et le fleuve Saint-Laurent, elle vit maintenant à Montréal où, de son studio, elle a une jolie vue sur le mont Royal.

http://www.saraatremblay.com/

***************

Sara A.Tremblay
Artist in Residence

Sara A.Tremblay holds an MFA in Photography from Concordia University (Montreal). Using photography, drawing, performance, video, and sculpture, Tremblay documents her personal experience of being places and seeing things through the traces and artifacts she collects. She plays with the notions of infinity and the impossible, giving herself challenges using simple ideas which result in either success or failure.

Her work has been featured in several group and solo exhibitions in galleries and artist-run centres in Quebec, Ontario and in Gothenburg, Stockholm and Visby (Sweden), where she studied in the fall 2011 and returned for The Brucebo and W.B. Bruce Fine Art Scholarships in the summer of 2013. The few Nordic regions she has visited have deeply inspired her and mark a turning point in her practice. It is there that she began to surround herself with circles and spheres, the physical and metaphorical shapes that are the current focus of her work. In 2014, the artist was awarded the first Yvonne-L.-Bombardier Arts Scholarship.

Originally from Charlevoix, a small region in the northeast of Quebec City, amidst mountains and the Saint Lawrence River, Tremblay now lives in Montreal, where she works in a studio with a nice view on Mount Royal.

http://www.saraatremblay.com/

mardi 21 octobre 2014

Jonathan Villeneuve

Jonathan Villeneuve
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)

Mon travail est conçu de façon à définir un espace, à encadrer un trajet. J’élabore des mises en scène à travers lesquelles le public est invité à se déplacer, des paysages automates qui se déploient dans la parité du dialogue nature-technologie, où la prédominance de l’un sur l’autre semble inexistante. Alors que le rythme cadencé de mes assemblages témoigne d’une orchestration planifiée, leur mouvement organique d’ensemble restitue quant à lui l’instabilité propre au vivant. Mes œuvres impliquent physiquement le spectateur de par leur échelle et renvoient à une expérience personnelle et incarnée de l’architecture, en tant qu’environnement construit. Je crée des balises en mouvement qui délimitent les trajets possibles et les modifient dans le temps, en plus de jouer avec la notion de distance et de proximité entre l’objet que j’anime et le son qu’il produit. Le choix des matériaux, la disposition spatiale et la dimension sonore participent à l’élaboration d’une mise en scène. Attiré par le mouvement et les différents sons produits par la manipulation automatisée d’objets, le spectateur est invité à se déplacer dans le lieu afin de découvrir les multiples points de vue possibles. Les différentes structures articulées contribuent, par processus d’accumulation, à créer un paysage sonore impliquant physiquement le spectateur, le plongeant au cœur d’une expérience poétique et immersive.

Jonathan Villeneuve est un artiste bricoleur qui créé des machines poétiques en assemblant des matériaux familiers dont il détourne la fonction d'origine. Ses oeuvres bougent, émettent de la lumière et produisent du son, laissant le visiteur présumer de leur fonction imaginaire. Il est diplômé de l'école des arts visuel et médiatique de l'UQÀM depuis 2006 et a terminé un MFA/Open-Media à l'Université Concordia en 2009. Son travail solo a été présenté au Québec et au Canada, notamment à la Galerie B-213 (Montréal, QC), la Galerie d'art de l'Université de Sherbrooke, Grunt Gallery (Vancouver, CB), Estern Edge (St-Jean, TN) et au Festival de musique actuel de Victoriaville. Il a aussi participé à de nombreux projets collaboratifs en art numérique qui ont été présentés dans plusieurs festivals et événements en Europe, notamment Carte Blanche: Elektra (Paris, FR), Lab30 (Augsburg, AL), 404 Festival (Trieste, IT) et Athens Video Festival ( Athènes, GR). Sa plus récente installation, Être bien encadré, a été présenté dans le cadre de la Triennale d’arts et nouveaux médias, Musée National de Chine, Beijing. Originaire de St-Sauveur des Monts au Québec, il vit et travaille à Montréal.

www.jonathan-villeneuve.com

***************

Jonathan Villeneuve
Artist in Residence

My work attempts to define a space, frame a trajectory. I design scenes where the public is encouraged to move about, automaton-landscapes deployed in a dialogic exchange between nature and technology, where the predominance of one over the other seems inexistent. While the cadence of my assemblages indicates a planned orchestration, their whole organic movement renders the instability characteristic of living beings. Due to their scale, my works physically involve the spectator, calling upon a personal and embodied experience of the architecture as constructed environment. By creating moving beacons that demarcate possible trajectories, which change as time passes, I play with the notion of distance and proximity between the animated object and the sound it produces. The choice of materials, their spatial arrangement, and the aural dimension contribute to the scene’s development. Attracted by the movement and the various sounds produced by the automatic manipulation of the objects, the spectator is encouraged to move about the space, in order to discover the multiple viewpoints possible. Via a process of accumulation, the various articulated structures create a sound landscape that physically involves the spectator, immersing them in a poetic experience.

Jonathan Villeneuve makes poetic machines by assembling familiar materials that he barely transforms. His work move, emit light and produce sounds in ways that challenge one's assumption about it's imaginary function. He received a BFA from Université du Québec à Montréal in 2006 and a MFA from Concordia University in Montreal in 2009. His solo work as been showed in Québec and Canada, including Gallery B-213 (Montreal, QC), Gallerie d'art de l'Université de Sherbrooke, Grunt Gallery (Vancouver, BC), Estern Edge (St-John's, NF) and at Festival de musique actuel de Victoriaville. He also showed collaborative work in media art in many festival and venues in Europe, including Carte Blanche: Elektra (Paris, FR), Lab30 (Augsburg, GR), 404 Festival (Trieste, IT) et Athens Video Festival ( Athènes, GR). Is most recent work Well Framed as been showed as part of the 2014 Media arts Triennial, National art museum of China, Beijing. Born in St-Sauveur des Monts, he lives and works in Montréal.

www.jonathan-villeneuve.com

mardi 7 octobre 2014

Geneviève et Matthieu

Geneviève et Matthieu
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)

Duo interdisciplinaire, Geneviève et Matthieu crée depuis la fin des années 90 un univers strident dans lequel happening musical, installation performative et humour noir s’entrechoquent avec désinvolture. Inspiré de l’art et la vie, il évolue dans un cul-de-sac artistique en tentant de repousser constamment les limites du médium. C’est dans l’apprentissage de nouvelles techniques de production et par l’accumulation de savoir faire qu’il perd temps et amis. Le projet La Jamésie, leur toute dernière création, sera présenté dans une formule tout inclus (exposition, lancement de disque et livre d’artiste, performance) à l’Œil de Poisson à Québec du 7 novembre au 7 décembre 2014.

Geneviève et Matthieu collectionne les spécialités : peinture, poésie, entrepreneuriat, sport de loisir, chant, assemblage, expression corporelle, composition, cuisine, haute couture, etc. Bacheliers en arts visuels, ils s’adonnent à l’art de vivre tel un chien sauvage en quête d’adoption. Leurs œuvres ont été présentées au Canada et en France, notamment à la galerie Pierre-François Ouellette art contemporain / pfoac221 (2013), à la Rencontre en art contemporain et médiatique Bandits-Mages de Bourges (2011) et au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul (2010). Coordonnateur de l’Écart, centre d’artistes en arts actuels et directeur de la Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda, ce duo viscéral s’implique activement dans leur communauté.

***************

Geneviève et Matthieu
Artist in Residence

Since the end of the 90s the interdisciplinary duo Geneviève et Matthieu has created a piercing world in which musical happenings, performative installations and black humour collide with nonchalance. Inspired by art and life, the duo forges ahead in an artistic dead-end as it attempts to constantly expand the medium’s limits. As a consequence of learning new production techniques and accumulating know-how they have lost both time and friends. The project La Jamésie, their most recent work, will be presented in an all inclusive package (exhibition, record and artist book launch, performance) at l’Œil de Poisson in Quebec City from November 7 to December 7, 2014.

Geneviève et Matthieu collect specialties: painting, poetry, entrepreneurship, recreational sports, song, assemblages, bodily expression, composition, cooking, haute couture, etc. The duo members, who both have BFAs, practice the art of life with the frenzy of a wild dog seeking adoption. Their works have been shown in Canada and in France, notably at the gallery Pierre-François Ouellette art contemporain / pfoac221 (2013), at the Rencontre en art contemporain et médiatique Bandits-Mages de Bourges (2011) and the Baie-Saint-Paul International Symposium of Contemporary Art (2010). In addition to running the artist-run centre l´Ecart and organizing the Biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda this visceral duo is also deeply committed to its community.

lundi 6 octobre 2014

Exposition Simon Beaudry

Simon Beaudry
Véhicule et Scalp
(English follows)

EXPOSITION du 9 octobre 2014 au 12 décembre 2014

VERNISSAGE le jeudi 9 octobre 2014 à 17h00

Véhicule et Scalp est une invitation à chevaucher la bête lumineuse de notre identité, tant nationale qu’individuelle. Dans son volet Véhicule, Simon Beaudry met le doigt sur une faille historique du Québec soit, son refus renouvelé de prendre les rênes de la bête capricieuse du pouvoir politique, de passer du côté sombre de la force, là où se prennent les décisions et où se dessine l’avenir d’une nation qui s’assume comme telle et qui choisit son destin plutôt que de le subir. Dans son volet Scalp, Beaudry propose un (auto) portrait de cette nouvelle génération branchée, compétente et décomplexée qui avance sans repères ni projets avec toute la détermination du monde.

Depuis 2008, le travail de Simon Beaudry explore l’identité québécoise. Cette exploration a fait naître en lui une réflexion qui le pousse à réinventer, transformer ou critiquer les morceaux qui constituent cette notion d’identité, inhérente à chacun. De ce processus aboutissent des œuvres qui reflètent une certaine vision du Québec, qu’il tente de propulser vers l’avant en utilisant certains éléments traditionnels modernisés. La démarche de l’artiste s’inscrit dans cette volonté de participer à la transformation de notre identité nationale de manière à ce qu’elle continue de s’émanciper.

Le mode d’expression multidisciplinaire que l’artiste utilise lui permet de bâtir une équipe modulaire d’artisans dont il fait partie. Cette équipe, avec laquelle il travaille à la production de ses idées, forme le noyau et la vision de son œuvre. Un certain parallèle peut être fait entre son processus de création et celui suivi pour édifier une société où chaque individu joue un rôle.

Son projet Câliboire, a été sélectionné par les centres d’artistes Espace Virtuel à Chicoutimi et Espace F à Matane, la galerie Art Mûr à Montréal, l’exposition collective Chromatique à la SAT, et enfin, par les Centres d’exposition d’Amos et de Val-d’Or. À l’automne 2012, il a commencé une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQÀM.

simonbeaudry.ca

Remerciements de l’artiste / Acknowlegements
DentsuBos, Atelier L’Œil de Poisson, Centre SAGAMIE, Atelier M. Séguin, Philippe Jean Poirier, Alain Desjean, Étienne Fortin, Francis Labissonnière, Amélie Thomas, Hélène Béliveau, JD Leblanc, Emmanuel Mazeron, Vincent Lebègue, Marcel Parisien, Mariev Rodrig, Sarah K Hall, Myriam Lejeune, Marianne Milijour.

***************
Simon Beaudry

Véhicule et Scalp

EXHIBITION October 9, 2014 / December 12, 2014

Opening Thursday, October 9, 5 p.m

Véhicule et Scalp is an invitation to ride the bright beast of our identity, both national and individual. In the Véhicule section, Simon Beaudry puts his finger on a historical flaw of Quebec, i.e. its repeated refusal to take over the reins of the unruly beast of political power, to go to the dark side of force, there where decisions are made and one draws up the future of a nation that fully embraces its nationhood and chooses its destiny rather than being a pawn of fate. In the Scalp section, Beaudry presents a (self) portrait of the tech-savvy, very able and hang-up free new generation that moves ahead with an astounding determination despite an absence of projects and a lack of direction.

Since 2008, Simon Beaudry’s work has been exploring Quebecois identity. This exploration has stimulated his thought and led him to reinvent, transform and criticize the pieces that make up the concept of identity which is inherent in each one of us. The works that emerged from this process reflect a certain vision of Quebec, one which he tries to advance by using modernized traditional elements. The artist’s approach is part of a broader aspiration to take part in the transformation of our national identity so that it may continue to be emancipated.

The multidisciplinary mode of expression that the artist uses has allowed him to put together a modular team of artisans of which he is a member. This team, with whom he works to give form to his ideas, is at the centre of his vision and artwork. A certain parallel can be drawn between his creative process and the one that is involved in building a society in which each individual has a role to play.

His project Câliboire was selected by the artist-run centres Espace Virtuel in Chicoutimi, Espace F in Matane, the Art Mûr gallery in Montréal, and the group exhibition Chromatique at the SAT, and finally by the Amos and Val-d’Or Centres d’expositions. In the Fall of 2012, he began his MFA studies at UQAM.