lundi 11 décembre 2017

Jocelyn Robert



Jocelyn Robert
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Je m'intéresse aux entre-deux, aux formes qui se cachent et qui n'apparaissent que quand on les aide un peu.... Par exemple, ma toute première exposition —Bonjour Dürer—consistait à recouvrir un mur de briques de sa propre image, réalisée en 3000 photographies, ce qui faisait apparaître le processus dans l'image, les photos ayant été prises à la lumière du jour. J'ai fait une vidéo intitulée Vermeer où les images sont d'abord isolées en photos, réassemblées une à une, puis ramenées en vidéo pour faire apparaître le mouvement de deux passants. Dans une autre vidéo —L'Invention des animaux—le mouvement d'un avion dans le ciel est animé par un algorithme de Lorenz (un attracteur étrange) ce qui lui donne une forme "naturelle". J'ai fait une installation —L'Origine des espèces— où le son entendu est une lecture du même fichier informatique qui a servi à imprimer l'image photographique que l'on voit au mur. J'ai également réalisé une série de "photographies" —Planches hors-texte— qui sont en fait des numérisations augmentées des images oubliées des publicités imprimées que l'on nous livre (de force) par la poste. De la même manière, je suis toujours fasciné par ce je-ne-sais-quoi et ce presque-rien qui fait que les situations peuvent basculer d'un coup et passer du quotidien banal au quotidien magique.

Jocelyn Robert est un artiste interdisciplinaire de Québec. Il travaille notamment en art audio, art informatique, performance, installation, vidéo et écriture. Il a réalisé de nombreuses expositions en solo et ses œuvres ont été vues dans des évènements d’envergure (Le Voyage à Nantes, France ; Nuit Blanche, Toronto ; Festival Digital Poesy, Berlin, Allemagne; Akbank Sanat, Istanbul, Turquie; ZKM, Karlsruhe, Allemagne ; Biennale of Electronic Arts of Perth, Australie ; etc.). Ses installations ont été exposées internationalement et ses œuvres sonores se retrouvent sur plus de 30 disques compacts. Il a publié de nombreux textes théoriques ou de création dans des revues spécialisées et dans des catalogues d’art, ainsi qu’un roman poétique aux éditions Le Quartanier (Montréal, 2005). En 2005, le centre VOX et la Galerie de l’UQAM lui consacraient chacun un catalogue monographique (Montréal) et un catalogue de son projet Interférences a été publié à l’été 2015 par le Musée des Beaux-Arts de Nantes. Ses œuvres font partie de la collection du Musée des Beaux-Arts de Nantes (France), du Musée National des Beaux-Arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Montréal, de la collection Hydro-Québec, de la Galerie de l’UQAM et de collections privées.

https://jocelynrobert.com/


***************

Jocelyn Robert

Artist in Residence


I am interested in the in-between, in forms that hide away and appear only if one helps them out a bit… For example, my first exhibition—Bonjour Dürer—consisted of using 3,000 photographs to cover up a brick wall with an image of itself. This approach made it possible to observe the process in the image, since the photographs were taken in daylight. I made a video titled Vermeer in which the images are first isolated into photographs, then reassembled one by one to be brought back in video format so as to make the movement of two passers-by visible. In another video—L'Invention des animaux—the movement of an airplane flying across the sky is animated by a Lorenz algorithm (a strange attractor) that gives the trajectory a “natural” shape. I created an installation—The Origin of Species—in which the very computer file that served to print the photographic image one sees on the wall is made audible through a reading of it. I have made several “photograph” series—Planches hors-texte—that are in fact augmented digitizations  of forgotten images from printed advertisement material that is delivered to us (against our will) via postal mail. In the same way, I have an ongoing fascination for I-know-not-quite-what and this almost-nothing that allows situations to swerve in a instant from the trivial everyday to the magic everyday.

Jocelyn Robert is an interdisciplinary artist from Quebec City. He has notably worked in audio art, computer art, performance, installation, video and writing. He has carried out many solo exhibitions and his works have been shown in major events (Le Voyage in Nantes, France; Nuit Blanche, Toronto; Festival Digital Poesy, Berlin, Germany; Akbank Sanat, Istanbul, Turkey; ZKM, Karlsruhe, Germany; Biennale of Electronic Arts of Perth, Australia; etc. His installations have been exhibited globally and his soundworks have led to the creation of 30 CDs. He has published many theoretical or creative texts in specialized magazines and art catalogues, as well as a poetic novel with the publishing house Le Quartanier (Montréal, 2005). In 2005, the centre VOX and the Galerie de l’UQAM each dedicated a monographic catalogue (Montreal) to his practice and a catalogue about his Interférences project was published in the summer of 2015 by Musée des Beaux-Arts de Nantes. His works are part of the collections of Musée des Beaux-Arts de Nantes (France), Musée National des Beaux-Arts du Québec, Musée d’art contemporain de Montréal, Hydro-Québec collection, and Galerie de l’UQAM, as well as of private collections.

https://jocelynrobert.com/

lundi 4 décembre 2017

John Boyle-Singfield


John Boyle-Singfield
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

John Boyle-Singfield est un artiste canadien vivant à Montréal. Son travail aborde la notion de mémoire, de valeur et d’exposition à l’intérieur d’un monde lourdement affecté par la technologie, la globalisation et la violence systémique. Il a récemment exposé ses recherches à Neutral Grounds, Regina; Galerie Trois Points, Montréal; Trinity Square Video, Toronto; galerie Justina M. Barnicke, Toronto; Le Lieu, Québec et au musée d'art contemporain de Montréal.


Titre: Toute impression subjectivement inappropriée de familiarité d’une expérience présente avec un passé indéfini (Fanny Latreille), 2017. Crédit photo : John Boyle-Singfield.

http://johnboylesingfield.com/

***************

John Boyle-Singfield
Artist in Residence


John Boyle-Singfield is a Canadian-born artist living in Montreal. His work echoes notions of memory, value and exposure within a world heavily affected by technology, globalization and systemic violence. He has recently exhibited his research at Neutral Grounds, Regina; Galerie Trois Points, Montreal; Trinity Square Video, Toronto; galerie Justina M. Barnicke, Toronto; Le Lieu, Quebec City and at the musée d'art contemporain de Montréal.


http://johnboylesingfield.com/