lundi 26 mars 2018

Katherine-Josée Gervais



Katherine-Josée Gervais
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Katherine-Josée Gervais s’inscrit à l’intérieur d’une démarche portant sur la poésie du vide comme réédification à la banalité du quotidien, confrontant et soulignant l’incohérence du sens de notre existence. Elle a travaillé sur des chantiers de construction pendant des années avant de se tourner vers des études universitaires et est présentement doctorante en Études et pratique des arts à l’UQAM. Elle compte diverses expositions collectives et performances à son actif autant au Québec qu’en France (Martel en tête, Paris ; HoMa2, Maison de la Culture de Maisonneuve ; Verticale, Laval,...). Elle a également mis en œuvre et coorganisé plusieurs évènements artistiques autogérés notamment RIPA, Legs, GPS (système de positionnement global) et est codirectrice des microéditions Boucane.

Sa pratique multidisciplinaire (dessin, performance et installation) s’appuie sur une narrativité ouverte et déconstruite ainsi que sur les limites de l’autoreprésentation. Elle revisite les codes symboliques et les conventions sociales dans des récits performatifs se situant entre la confession et l’autofiction. Ses propositions adoptent alors une posture critique autant politique que poétique ; par le truchement de la métaphore, elle formule un commentaire sur les relations humaines et une réflexion sur les rapports que nous entretenons entre les différentes sphères de notre identité. Ses recherches portent plus particulièrement sur l’élaboration du personnage-artiste, l’acte performatif et l’authenticité de la parole d’artiste. Dernièrement, son processus créatif donne une large part à l’imprévu et à la rencontre avec les citoyens.nes de toutes communautés lors de performances incluant le public et permettant une médiation de l’œuvre en direct.


***************

Katherine-Josée Gervais
Artist in Residence


Katherine-Josée Gervais’ practice is guided by an approach rooted in the poetry of emptiness in which the banality of the everyday is reconstructed by confronting and highlighting the incoherent meaning of our existence. She worked on construction sites for many years before taking up university studies and is currently pursuing doctoral studies in Art and research at UQAM. She has participated in various group exhibitions and carried out performances both in Quebec and in France (Martel en tête, Paris; HoMa2, Maison de la Culture de Maisonneuve ; Verticale, Laval,...). She has also initiated and co-organized several self-run art events, among which RIPA, Legs, GPS (Global positioning system) and she is the co-director of the micro-publishing house Boucane.

Her multidisciplinary practice (drawing, performance and installation) is based on an open and reconstructed narrativity as well as on the limits of self-representation. She revisits symbolic codes and social conventions in her performative stories that combine confession and autofiction. Her propositions are based on a critical stance that is at once political and poetic; through metaphorical means she develops a commentary on human relationships and a reflection on our interactions with various spheres of our identity. Her research is more specifically focused on the development of an artist-character, the performative act and the authenticity of the artist’s words. Recently, her creative practice increasingly embraces the unexpected and welcomes encounters with citizens from a broad range of communities during participative performances that propose a live mediation of the work.

lundi 5 mars 2018

Ann Karine Bourdeau Leduc



Ann Karine Bourdeau Leduc
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Convoquant des matériaux et des techniques issus du domaine de la construction, mes assemblages composites questionnent de manière distanciée et ouverte la figure symbolique de la maison. Mon travail se déploie à travers des installations sculpturales combinant des textures imprimées (granit, marbre, briques, ciment…) et des matériaux manufacturés (pin, merisier russe, gypse…). On retrouve au sein de mes murs inachevés un échantillonnage de textures et de matériaux de construction présentant des références domestique. À travers mes installations, je propose des assemblages incohérents en juxtaposant à mes structures non finies des accumulations de revêtements architecturaux. En imprimant les textures sur papier et en proposant des segments de murs, mes espaces domestiques sont finalement voués à l’échec, puisqu’ils n’ont rien de pérenne en comparaison à la protection qu’offre habituellement une maison. Entre construction et déconstruction, mes différents assemblages proposent un amalgame d’espaces non définis et incongrus provenant de chantiers de construction et de l’univers domestique.

Ann Karine Bourdeau Leduc vit et travaille à Montréal où elle a complété son baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en 2016. Lauréate du prix Albert-Dumouchel pour la relève artistique en 2015, elle a également effectué des résidences de création à L’Imprimerie, centre d’artistes (Montréal), Imago (Moncton), Engramme (Québec) et l’Atelier Circulaire (Montréal). Elle présentera sa première exposition solo, Structures temporaires : Unfinished wall work, à Engramme en avril prochain.

http://annkarinebl.wixsite.com/annkarinebl


***************

Ann Karine Bourdeau Leduc
Artist in Residence


Drawing on materials and techniques from the construction industry, my composite assemblages question the symbolic figure of the house in a distanced and open manner. My work unfolds through sculptural installations that combine printed textures (granite, marble, bricks, cement…) and manufactured materials (pine, Baltic birch, gypsum…).  On the uncompleted walls there are samples of textures and construction materials with domestic references. With my installations, I propose incoherent assemblages by juxtaposing accumulations of architectural coverings with my unfinished structures. In printing textures on paper and presenting wall segments, my domestic spaces are ultimately doomed to fail, because there is nothing permanent about them in comparison with the protection that a house usually provides. Between construction and deconstruction, my various assemblages propose a blend of undefined and incongruous spaces taken from construction sites and the domestic world.

Ann Karine Bourdeau Leduc lives and works in Montreal where she completed a BFA at Université du Québec à Montréal (UQAM) in 2016. A recipient of the 2015 Albert-Dumouchel award for emerging artists, she has also carried out residencies at L’Imprimerie, an artist centre (Montréal), Imago (Moncton), Engramme (Quebec City) and l’Atelier Circulaire (Montreal). She will present her first solo exhibition Structures temporaires : Unfinished wall work at Engramme in April, 2018.

http://annkarinebl.wixsite.com/annkarinebl