lundi 30 novembre 2009

Lalie Douglas

Lalie Douglas
Artiste en résidence / Artist in Residence
English to follow

L’artiste contemporaine Lalie Douglas crée des objets qu’elle intègre à ses actions performatives. Souvent furtives et spontanées, ces performances et installations se déroulent à l’extérieur des espaces de galerie habituels. Alors que ses derniers travaux s’efforcent de mettre de l’avant l’acte de faire, ses œuvres antérieures s’engagent, avec un élan continu, vers leur propre destruction. Ainsi, pour Le potentiel des objets, un projet récent présenté dans le cadre d’Art Pop à Montréal, l’artiste a confectionné des petits oiseaux morts avec du chocolat et des archétypes de maison en gâteaux qu’elle offrait aux passants pour qu’ils les mangent. C’est donc à travers la destruction de ces objets par leur consommation que ceux-ci réalisaient leur plein potentiel.

Pour le projet Ce qui nous retient, l’artiste a méticuleusement fabriqué des répliques minuscules d’objets domestiques avec du papier mâché, pour ensuite poser le geste à la fois destructeur et libérateur de les brûler une à une. Parmi ses dernières expositions, le projet Donnez-moi vos peurs a pris la forme d’une série d’interventions publiques se déroulant tant à Montréal qu’à Calgary. À cette occasion, Lalie Douglas a recueilli (et ainsi "enlevé") les peurs des gens et les a emporté vers l'autre ville (Montréal ou Calgary). En prenant part aux actions de l’artiste, les participants d'une ville ont accepté d’endosser les peurs des participants de l'autre ville.

Présenté dans le cadre de nombreuses expositions individuelles et collectives à travers le Canada, de même qu’aux États-Unis et en France, le travail de Lalie Douglas réunit la sculpture, l’installation, le textile, la céramique, la photographie, la vidéo et la performance. L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des Arts du Canada de son soutien financier. Elle a complété un baccalauréat en beaux-arts en 1995 de même qu’une maîtrise en beaux-arts en 2007 à l’Université Concordia. Elle habite et travaille à Montréal, Québec. http://laliedouglas.com

********

Lalie Douglas / Artist in Residence

Contemporary artist Lalie Douglas creates objects for use in her performative actions. These performances and installations are often furtive and unannounced, taking place outside of the usual gallery space. Her recent work sought to bring the act of making to the forefront and her latest works continue that arc onwards towards destruction. In her recent project, The Potential of Objects, for Art Pop in Montreal, she created small dead birds out of chocolate and archetypal houses of cake and asked passers-by to eat them, thereby fulfilling the objects’ potential by their destruction.

For The Things that tie you Down, she meticulously fabricated tiny papier maché replicas of household objects and burnt them one by one in an act both destructive and freeing. Her recent exhibitions include Take Your Fears Away; a series of public interventions which took place in both Montreal and Calgary, in which she offered to take peoples fears away (to the other city) and there she attempted to lessen them with the help of people there, convincing them to take on the fears of others by participating in her actions.

Her work encompasses sculpture, installation, textile, ceramics, photography and video work as well as performance and has been presented in several individual and group exhibitions throughout Canada, as well as in the United States and France. She has received funding from both the Conseil des Arts et des Lettres du Québec and the Canada Council for her work, which she gratefully acknowledges. She completed a BFA in 1995 and her MFA in 2007, both from Concordia University. She lives and works in Montreal, QC. http://laliedouglas.com

jeudi 19 novembre 2009

Alice Houde-Lavoie

Alice Houde-Lavoie
Lauréate 2009 de la bourse Denis Langlois - Centre SAGAMIE
décernée à un étudiant à la maîtrise de l'UQAC
(Université du Québec à Chicoutimi).

Son exposition LA BEAUTÉ DU MAL sera présentée
au CENTRE NATIONAL D'EXPOSITION de Jonquière
4160, du Vieux-Pont, Mont Jacob, Jonquière, 418-546-2177

du 21 novembre 2009 au 10 janvier 2010,
vernissage le jeudi 26 novembre 2009 à 17h.

Par une approche poétique et romantique, l’exposition LA BEAUTÉ DU MAL, de l’artiste Alice Houde-Lavoie représente des mises en scènes photographiques narratives qui ont pour intention d’évoquer différents aspects de la condition humaine. L’opposition entre les sujets représentés et l’esthétisme photographique évoque des atmosphères déstabilisantes qui suscitent un plaisir contemplatif face à des propos souvent sombres et dramatiques. Inspirées d’histoires réelles de sa vie et de celle de son entourage, ou encore simplement imaginées, les photos/fictions de l’artiste s’inspirent également de tendances artistiques, de courants sociologiques et témoignent des systèmes de représentation d’une culture, devenant ainsi le reflet d’une société. LA BEAUTÉ DU MAL, exploite la notion du beau pour ainsi séduire le regardeur afin qu’il s’attarde davantage à l’importance du sujet représenté.

Photographie: Aidez-moi, 2009.

mardi 17 novembre 2009

Josée Pedneault

Josée Pedneault
Artiste en résidence / Artist in Residence
English to follow

La démarche artistique de Josée Pedneault repose sur la collection d’images dans un univers photographique tourné vers un imaginaire intimiste, contemplatif et poétique. Les thèmes de l’errance, du nomadisme et de la vie quotidienne sont une constante évoquée par les concepts qui régissent son travail, lequel est souvent réalisé à l’étranger, lors de résidences d’artiste ou de voyages. L’utopie et la poursuite d’un monde idéal servent de toile de fond à ses idées. Dans ses projets, elle essaie de montrer que les images permettent de garder un lien tangible (From Warsaw with love, Les Correspondances, 2006-2008), que l’amour transcende le temps (Pour que tu ne m’oublies pas, 2008) ou que la seule valeur réelle de toutes choses est sentimentale (Con todo mi afecto, 2009).

Josée Pedneault vit et travaille à Montréal. En 2005, elle a complété une Maîtrise en photographie à l'Université Concordia. Depuis 2006, elle a été artiste en résidence, entre autres, au Ujazdowski Castle en Pologne (Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes, 2006), à la Cité des Arts à Paris (CALQ, 2008) et au studio du Québec à Mexico (CALQ, 2009). Son travail a été présenté au Mois de la Photo à Montréal, à la 4e Manif d'art de Québec et au festival Jeune Création à Paris. Ses recherches artistiques ont été soutenues par plusieurs bourses du Conseil des arts du Québec et du Canada en plus de s'être mérité le Prix du public le Devoir/Contact image au mois de la photo en 2007 et le William Blair Bruce European Fine Art Travel Scholarship en 2008. Son travail sera présenté prochainement au Festival de photographie de Phnom Penh au Cambodge et en Chine en 2010. Josée Pedneault est représentée par la galerie Lilian Rodriguez. http://www.joseepedneault.com http://www.contodomiafecto.com

********
Josée Pedneault / Artist in Residence
Josée Pedneault’s artistic practice is based on the collection of images in a photographic approach turned towards intimate, contemplative and poetic images. Travel, nomadism and daily life are themes constantly evoked by the concepts that rule her work. Her projects are often created abroad, during artist-in-residence programs or personal travels. Utopia and the pursuit of an ideal world are backdrops to her ideas. In her projects, she tries to show that images allow us to keep in touch (From Warsaw with love, Les Correspondances, 2006-2008), that love transcends time (So that you don’t forget about me, 2008) or that the true value of all things is sentimental (Con todo mi afecto, 2009).

Josée Pedneault lives and works in Montréal. In 2005, she completed an MFA in photography at Concordia University. Since 2006, Josée completed various residency programs: CCA Ujazdowski Castle in Warsaw, Poland (Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes, 2006), Cité Internationale des Arts in Paris (CALQ, 2008), The William Blair Bruce European Fine Art Travel Scholarship (Sweden, 2008), and the Québec studio in Mexico (CALQ, 2009). Her photographic and installation work has been shown in Montreal, Toronto, Quebec, Paris, Poland and Luxembourg. Josée’s work has been part of art festivals such as Le Mois de la photo in Montreal, for which she was awarded the People's Choice Award, the 4th Manif d'art in Quebec City and the festival Jeune Création in Paris. Her work will be shown in China in 2010 and in the Photo festival of Phnom Penh in Cambodia. Josée Pedneault is represented by Galerie Lilian Rodriguez. http://www.joseepedneault.com http://www.contodomiafecto.com

vendredi 13 novembre 2009

Appel de dossier

Appel de dossier / 2010 / Call for proposals
Date limite: 31 janvier 2010 / Deadline: January 31, 2010
English to follow

Programmes:
1-RÉSIDENCES D’ARTISTES 2-PUBLICATIONS 3-EXPOSITIONS

1-RÉSIDENCES D’ARTISTES
Les artistes sont invités à nous présenter leur projet de résidence utilisant le traitement numérique de l’image et l’impression numérique grand format dans un contexte de recherche et de création en art actuel. Par ces résidences, les artistes redéfinissent l’intervention numérique, développent de nouvelles écritures artistiques et apportent ainsi une contribution importante aux enjeux actuels de l’image et au développement de la discipline. Les projets qui proposent des points de vue novateurs sur la pratique et engendrent des déplacements significatifs par rapport aux pratiques traditionnelles de l’image sont privilégiés.

2-PUBLICATIONS
Les artistes, les auteurs et les commissaires sont invités à nous présenter leur projet de livre. Nous considérons le livre comme un espace de création artistique et littéraire à investir, un espace autonome, qui laisse place à l’innovation, aux déplacements de sens, aux hybridations, aux interfaces et à la recherche créatrice.

Notre programme éditorial se divise en trois catégories de publications:
A) - Des projets de création artistique utilisant le livre comme véhicule et objet d’art (livre d’artiste, livre hors normes, etc.);
B) - Des monographies sur le travail d’artistes visuels;
C) - Des livres de plus grande envergure qui font le point sur un sujet actuel en art contemporain.

3-EXPOSITIONS
Les artistes et les commissaires sont invités à nous présenter leur projet d’exposition. Le Centre produira une publication couleur accompagnant chaque exposition. Le cachet CARFAC/RAAV est versé aux artistes. La salle d’exposition est vaste (50X30pi. 15X9m, plafonds à 11pi. 3.4m) et est située au centre-ville d’Alma. Le centre d’exposition est ouvert à l’ensemble des pratiques en art actuel, tout en soutenant plus particulièrement les projets apportant une réflexion aux discours en art contemporain numérique. Cet espace d’essai est offert aux artistes afin de favoriser l’émergence de pratiques transversales et novatrices.

VOTRE DOSSIER DOIT COMPRENDRE :
1- Indiquez clairement en entête pour quel programme vous appliquez (Programmes : 1-Résidences d'artistes; 2-Publications; ou 3-Expositions.)
2- Indiquez clairement en entête si vous avez plus ou moins de 35 ans.*
3- La description du projet (maximum: 1 page).
4- La démarche artistique (maximum: 1 page).
5- Le Curriculum vitae (maximum: 3 pages).
6- La documentation visuelle** : images imprimées sur du papier standard.
7- Publications : s’il y a des collaborateurs au projet (auteur (s) ou autre), description des collaborateurs, curriculum vitae des collaborateurs, exemples de textes.
8- Si le retour du dossier est souhaité: une enveloppe de retour pré affranchie.
9- Les dossiers reçus par courriel ne seront pas acceptés.

Postez avant le 31 janvier 2010*** (le timbre de poste faisant foi) à :
Centre SAGAMIE
50, rue St-Joseph
C.P. 517
Alma, Québec
Canada
G8B 5W1

* ARTISTES ÉMERGENTS
SVP indiquez clairement au début de votre dossier si vous avez plus ou moins de 35 ans. Les artistes émergents (35 ans et moins) seront comparés entre eux par le comité de programmation et il en sera de même pour les artistes ayant une plus longue feuille de route (plus de 35 ans), ceci afin d’aider une relève artistique à intégrer le réseau des centres d’artistes autogérés.

** DOSSIER VISUEL IMPRIMÉ
Notez qu’il est maintenant obligatoire de nous envoyer l’ensemble de votre dossier imprimé sur des feuilles de papier standard: le Curriculum vitae, la démarche artistique, le projet, et surtout votre dossier visuel. Il est donc important d’imprimer toutes les images soumises à l’appui de votre dossier. Vous êtes libre de mettre une ou plusieurs images par page, ou d’inscrire des informations sur les projets avec vos images. SVP présentez les vidéos sur DVD et, si possible, veuillez imprimer sur papier quelques images tirées de vos vidéos, afin de permettre au comité de programmation d’avoir une référence rapide à votre dossier visuel.

*** QUELQUES PLACES DE RÉSIDENCE SONT DISPONIBLES POUR LES MOIS DE JANVIER À JUIN 2010.
Les artistes qui désirent réaliser leur projet de résidence au cours de cette période sont priés de nous faire parvenir leurs dossiers le plus tôt possible, avant même la date limite du 31 janvier 2010. Ces dossiers seront traités en priorité dès réception. SVP inscrire visiblement sur l’enveloppe, le ou les mois qui vous intéressent. Par exemple comme ceci: SVP TRAITEMENT PRIORITAIRE: MARS, AVRIL ou MAI 2010.

********

Centre SAGAMIE
Call for proposals for 2010
Deadline: January 31, 2010

Programs:
1-ARTIST-IN-RESIDENCES 2-PUBLICATIONS 3-EXHIBITIONS

1-ARTIST-IN-RESIDENCES
Artists are invited to submit residency projects requiring digital image manipulation in contemporary art and large-format digital printing. Artists in residence at the Centre SAGAMIE redefine digital intervention, develop new languages and explore new possibilities of artistic expression. They confront the issues and challenges of the contemporary creation of images, thereby making an essential contribution to a recognition of digital practice as a motive force for inquiry in contemporary art and as a factor in the expansion of multidisciplinary approaches in visual arts. Priority will be given to projects which propose innovative approaches that move beyond traditional artistic practices.

2-PUBLICATIONS
Artists, authors and curators are invited to submit their book projects. We consider that books represent a singular and autonomous artistic and literary locus of creativity, providing opportunity for innovation, a reconfiguration of the senses, hybridization, multiple interactions and ground-breaking research.

Our editorial program has divided the publications into three categories:
A)- Projects of artistic creativity in which the book is an art object in itself or serves to convey a particular artistic expression;
B)- Monographs on the work of visual artists;
C)- Books with a wider scope, dealing with current issues in contemporary art.

3-EXHIBITIONS
Artists and curators are invited to submit exhibition projects. The Centre SAGAMIE will publish a colour book to accompany each exhibition. Artists will be remunerated according to the CARFAC/RAAV fee schedule. The exhibition hall is spacious (floor space: 50’x30’, 15mx9m; ceiling: 11’, 3.4m) and is located in downtown Alma. The exhibition center welcomes all forms of contemporary artistic expression, with particular emphasis on projects exploring contemporary digital art. This forum for experimental artistic expression is made available to artists in order to promote the emergence of innovative and counter-current initiatives.

PROPOSALS MUST INCLUDE THE FOLLOWING:
1- Indicate clearly at the top of your proposal which program you are applying for (Programs: 1- Artist-in-residences; 2- Publications; 3- Exhibitions.).
2- Indicate clearly at the top of your proposal whether you are over or under 35 years of age*.
3- Project description (maximum: 1 page).
4- Artistic statement (maximum: 1 page).
5- Curriculum vitae (maximum : 3 pages).
6- Visual documentation**: images printed on standard size paper.
7- Publications: collaborators on the project, if any (authors, other); description of collaborators; curriculum vitae of collaborators; sample texts.
8- If you wish your proposal to be returned, include SAS envelope.
9- Proposals received by e-mail will not be accepted.

Proposals must be postmarked before January 31, 2010*** and sent to :
Centre SAGAMIE
50, rue St-Joseph
C.P. 517
Alma, Québec
Canada
G8B 5W1

* EMERGING ARTISTS
Please indicate clearly at the top of your proposal whether you are under or over 35 years of age. Emerging artists (35 years and under) will be evaluated within their peer group by the programming committee, as will more experienced artists, in order to facilitate the integration of the new generation of artists into the network of independent artists’ centers.

** PRINTING OF VISUAL DOCUMENTS
Note that you are now required to submit the entire proposal on standard size paper: curriculum vitae, artistic statement, project description, and especially the visual documents. It is very important that you print all the images submitted in support of your proposal. Each page may include one or several images, and project information may accompany each image. Please submit videos on DVD and, if possible, please have some images from the video printed on paper in order to allow the programming committee quicker access to your visual documents.

*** SOME ARTIST-IN-RESIDENCE PLACES ARE STILL AVAILABLE FOR THE PERIOD FROM JANUARY TO JUNE 2010
Artists wishing to complete their artist-in-residence projects during this period are asked to submit their proposals as soon as possible, if possible before the deadline on January 31, 2010. These proposals will be given priority upon reception. Please indicate clearly the months you are interested in on the envelope: for example PRIORITY TREATMENT: MARCH, APRIL or MAY, 2010.

mardi 10 novembre 2009

Éliane Excoffier

Éliane Excoffier
Artiste en résidence / Artist in Residence
English to follow

Depuis 1996, Éliane Excoffier met en scène devant l’appareil photographique des rituels de beauté qui impliquent le corps féminin. Ses images cultivent un sens du mystère soutenu par la gestuelle des corps photographiés, mais aussi par les technologies anciennes de prises de vue qu’elle utilise. Les séries d’images de l’artiste ont été réalisées avec de vieux appareils, peu performants et même parfois défectueux, comme le mythique Kiev 60, ou encore le sténopé.

" Excoffier tente d’insérer du transitoire dans une histoire de la photographie dont les derniers chapitres semblent s’écrire selon un objet qui s’impose, à savoir la technologie numérique. Ce faisant, elle tente de donner de la portée à une approche ancrée dans les premiers pas de la photographie comme enregistrement de lumière, donnant à l’incarnation - de la lumière, des corps, de la peau - une importance qui traduit un contact entre des surfaces sensibles. Dans cet élan, l’érotisme et la sensualité sont des acteurs principaux, nourrissant un registre encore et toujours à explorer, celui de la photographie captant une réalité aux multiples visages. "
Bernard Lamarche, Éliane Excoffier - bilan 1996-2009, Musée régional de Rimouski

Titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et en histoire de l’art obtenu en 1996, Éliane Excoffier vit et travaille à Montréal. Elle expose cet automne au Musée régional de Rimouski (Éliane Excoffier : Bilan 1996-2009). Son travail a été présenté récemment à la galerie Stephen Bulger à Toronto (Kiev, 2009), à la galerie Simon Blais à Montréal (Kiev, 2008), au Théâtre de la Photographie et de l’Image à Nice (Enfants de Cartier-Photographie Contemporaine Canadienne, 2007) et au Centre VU à Québec (Obscures - série no.2, 2006). Ses oeuvres font partie de plusieurs collections, notamment du Musée des beaux-arts de Montréal; Loto-Québec; Giverny Capital, Cirque du Soleil ainsi que Prêts d’oeuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec. Le travail d’Éliane Excoffier est représenté par la galerie Simon Blais à Montréal et la galerie Stephen Bulger à Toronto.

********

Since 1996, Éliane Excoffier has been elaborating rituals of beauty incorporating the female body and staging them before the camera. Her images are imbued with a sense of mystery borne by the particular positioning of the photographed bodies and by the antiquated shooting techniques she employs. The series of images were taken with old and out-dated equipment which was barely functional and even, at times, faulty, such as the mythical Kiev 60 and a pinhole camera.

“Excoffier attempts to introduce the notion of the ephemeral into the history of photography, the most recent chapters of which appear to be defined by one dominant factor: digital technology. In so doing, she tries to broaden the scope of techniques rooted in the early days of photography as a means of capturing light, thus imbuing the substantiation of light, bodies, and skin with a significance reflecting the point of contact between delicate surfaces. Through this endeavour the primary elements of the erotic and the sensual emerge, increasingly augmenting the scope of further exploration into the power that photography has to capture a multi-faceted reality.”
Bernard Lamarche, Éliane Excoffier - bilan 1996-2009, Musée régional de Rimouski

Éliane Excoffier lives and works in Montreal. She graduated with a degree in Visual Arts and Art History from the University of Montréal in 1996. Her work will be exhibited this fall at the Musée régional de Rimouski (Éliane Excoffier : Bilan 1996-2009). She has also been featured recently at the Stephen Bulger Gallery in Toronto (Kiev, 2009), Galerie Simon Blais in Montréal (Kiev, 2008), Théâtre de la Photographie et de l’Image in Nice, France (Enfants de Cartier-Photographie Contemporaine Canadienne, 2007) and Centre VU in Québec City (Obscures - série no.2, 2006). Her work is also included in the collections of the Musée des Beaux-Arts in Montréal, Loto-Québec, Giverny Capital, Cirque du Soleil, and the Prêts d’oeuvres d’art at the Musée National des Beaux-Arts du Québec. She is represented by the Simon Blais Gallery in Montreal and the Stephen Bulger Gallery in Toronto.

vendredi 6 novembre 2009

Douzième CHRONIQUE NUMÉRIQUE

Douzième CHRONIQUE NUMÉRIQUE à lire dans le magazine Art Le Sabord numéro 84, actuellement en kiosque.

Cette chronique de BARBARA GARANT intitulé "OU" ET "I" (ET LE SOUFFLE QUI LES RELIE)présente le travail de trois artistes ayant réalisé une résidence de création au Centre SAGAMIE soit:

ANNIE BAILLARGEON, SOPHIE JODOIN et SYLVAIN BOUTHILLETTE.

Pour commander ce numéro ou pour vous abonner au magazine Art Le SABORD :
(819) 375-6223 art@lesabord.qc.ca http://www.lesabord.qc.ca


Les CHRONIQUES NUMÉRIQUES sont issues d’une collaboration étroite entre le Centre SAGAMIE et les Éditions d’art Le SABORD. Ainsi, à chaque numéro du magazine Art Le SABORD, un auteur est invité à présenter le travail de trois artistes ayant réalisé une résidence de création au Centre SAGAMIE. Ce partenariat de publication permet la diffusion et la documentation de l’art actuel tout en favorisant sa compréhension auprès d’un vaste lectorat.

Situé à Alma au Lac-Saint-Jean, SAGAMIE est un Centre de recherche et de production spécialisé en impression numérique grand format et en traitement numérique de l’image en art actuel. L’activité principale du Centre est orientée vers la résidence d’artiste à laquelle viennent se greffer des activités de diffusion et de publication. Le Centre offre ainsi aux artistes, commissaires et théoriciens des conditions propices à la recherche, à la création et à la diffusion d’œuvres et de textes inédits qui s’inscrivent dans un continuum visant à contribuer de façon significative aux nouveaux discours entourant les arts contemporains numériques.

Grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et de la Ville d’Alma, le Centre SAGAMIE offre un des plus important programme d’artistes en résidence au Canada. Le centre reçoit annuellement près de 40 créateurs du Québec, du Canada et de l’étranger qui sont accueillis pour des séjours intensifs d’expérimentation et de création dans un vaste laboratoire informatique.

En résidence au Centre SAGAMIE, ces artistes redéfinissent l’intervention infographique, développent de nouveaux langages, de nouvelles écritures artistiques et proposent des interfaces fécondes entre le numérique et leur démarche personnelle. Les Chroniques numériques rendent ainsi compte du travail de ces artistes qui apportent une contribution importante aux enjeux actuels de l’image, en développant une réflexion novatrice sur le médium numérique, en questionnant le photographique et la picturalité ou en interpellant les outils numériques de création face à leur champ spécifique d’investigation.

mercredi 4 novembre 2009

Bruno Santerre


Bruno Santerre
Lancement du livre produit par le Centre SAGAMIE

Au SALON DU LIVRE DE RIMOUSKI
Le jeudi 5 novembre 2009 dès 17:00
Au Centre des congrès de l'Hôtel Rimouski

C'est le Musée régional de Rimouski qui vous invite à ce lancement.
En effet, deux autres livres publiées par le Musée régional de Rimouski seront également lancées lors de cet événement, soit le catalogue de l'exposition collective Confluences, De l'Île à la mer et la publication souvenir 100 ans de Desjardins. Dès 18h45, M. Bernard Lamarche, Conservateur de l'art contemporain au Musée Régional de Rimouski prendra la parole sur la scène en compagnie de l'artiste Bruno Santerre et de l'historien d'art Pierre Rannou.

Le livre de Bruno Santerre découle d’une résidence d’édition réalisée par l'artiste de Rimouski au Centre SAGAMIE. Ce séjour de création lui a permis de développer deux projets photographiques inédits intitulés L’Atelier en déplacement et L’Atelier en retrait, qui sont accompagnés d’un essai de Laurier Lacroix. Comme point de départ à ce projet d’édition, Santerre a travaillé dans la lumière de deux artistes qui ont, comme lui, utilisé la lumière dans leurs recherches plastiques. Il a ainsi déplacé son atelier à Paris, Amsterdam et Delft, sur les lieux où ont vécu Brancusi et Vermeer, afin d’y réaliser, dans leurs ateliers ou autour de ceux-ci, des séries de prises de vues. Afin de situer la démarche qui a mené à la création de ces nouvelles séries d’œuvres, Pierre Rannou nous entretient, en première partie de l’ouvrage, de trois expositions individuelles de Santerre, dans lesquelles les notions d’atelier et de galerie se confondent et invitent le spectateur à participer à la fabrication du regard.

Bruno Santerre vit et travaille à Rimouski (Québec). Parmi ses expositions individuelles récentes, notons Dans la lumière de l’atelier (en déplacement), au Centre d’artistes Vaste et Vague, Carleton (2009), Dans la lumière, Centre national d’exposition, Jonquière (2009), Dans la lumière de l’atelier (nuages et ombres blanches), chez Circa, Montréal (2007); Dans la lumière de l’atelier, tracer le rebord des nuages, chez Plein sud, Longueuil (2006); Dans l'atelier de Palomar, chez Occurrence, Montréal (2004); Voir, savoir et croire, (avec Laurie Walker), au Musée régional de Rimouski (1997). Depuis 1982, ses travaux ont été diffusés à l’occasion de nombreuses expositions collectives notamment, en France, à la Galerie Calibre 33 et à la Villa Arson (Nice); à la Librairie du Québec (Paris); à l'Université de Metz; à l'École des Beaux-Arts de Nancy et, au Canada, à la Galerie Sans Nom (Moncton); à la Pitt International Gallery (Vancouver); au Musée national des Beaux-arts du Québec; au Musée d'art de Joliette; au Musée régional de Rimouski; à la Galerie Trois Points, chez Skol et Circa (Montréal). Il a aussi participé à la Biennale nationale de sculpture contemporaine à Trois-Rivières (2004) et au Symposium international d'art in situ Lumières, réflexion de l'insondable, au Musée régional de Rimouski (2003). Titulaire d’une maîtrise en Arts plastiques à l’Université du Québec à Montréal en 1988, il a été reçu comme artiste en résidence au Centre d’artistes Vaste et Vague, Carleton (Québec), au Centre Sagamie, Alma (Québec), à la Villa Arson, Nice (France) et au Centro internazionale di sperimentationi artistiche à Boissano (Italie). Ses œuvres ont accompagné des recueils de poésie de Paul Chanel Malenfant et d’André Gervais aux Éditions du Noroît et il a réalisé un livre d'artiste avec André Gervais, Le poète intervalii dans la variante amoureuse, publié en 1996 aux Éditions Roselin. Récipiendaire en 2008 du Prix à la création artistique (région Bas-Saint-Laurent) du Conseil des arts et des lettres du Québec, Bruno Santerre a réalisé plusieurs œuvres d'intégration à l'architecture au Québec. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques et privées au Canada.

Pour commander / To order:

BRUNO SANTERRE, L'Atelier en déplacement / The Shifting studio
Auteurs : Laurier Lacroix, Pierre Rannou,
102 pages couleur, texte intégral en français et en anglais, 8 X 9.75 po.
102 pages, colour, full text in French and English, 8 X 9.75 in.
ISBN 978-2-923612-11-9 2009
Prix / Price: 25.00 + Transport au Canada 2.65 + tps 1.38 + tvq 0.20 = Total: $29.23

mardi 3 novembre 2009

Jeane Fabb


Jeane Fabb
Artiste en résidence / Artist in Residence
English to follow

Ma pratique artistique se fonde sur une interaction directe avec la nature. Je m’investis dans des activités et des processus d’observation qui accentuent et révèlent le principe d’interconnexion avec mon environnement immédiat. À travers des projets art-nature menés à l’international, j’ai pu explorer une diversité d’écologies se déployant sur différents continents. C’est pourtant dans la région où j’ai vécu pour les 35 dernières années, la forêt des Hautes-Laurentides au Québec que se développe en continu une connexion personnelle au lieu, de même les moyens de l’exprimer.

Les relations qu’ont actuellement les femmes avec la terre façonnent mon travail. Au sein de mon processus de recherche, j’intègre un dialogue avec les femmes au sujet d’enjeux écologiques et de leurs attachements personnels à l’environnement. Pour divers projets, j’invite les femmes vivant dans la région où je travaille à participer à des actions in situ. Ce travail s’efforce de rendre visibles les états d’intimité et de profonde familiarité avec la nature, les liens sensuels et émotifs avec les lieux, la connaissance locale des écologies et une attention à la présence qui réside sous le couvert du " pittoresque " et des " ressources naturelles ".

Dans mon travail, la photographie joue à la fois le rôle de témoin et celui d’outil documentaire. Se déroulant souvent dans des lieux retirés, mes actions ne sont vues que par peu de gens ou encore, par personne du tout. L’hiver dernier, dans un projet qui s’intitule Touch Wood, j’ai entrepris une série d’interactions, en privé, avec les arbres dans la forêt derrière chez moi. L’appareil photo était alors le seul témoin. Avec le projet en cours The Earth in her Bones, je crée une série de portraits de 28 femmes résidant dans les Laurentides. Je les photographie dans des sites qu’elles ont elles-mêmes choisis et qui ont une profonde résonance dans leurs vies.

Biographie
À l’âge de sept ans, Jeane Fabb a quitté l’Angleterre pour vivre à Montréal. Elle a fait des études en arts visuels à l’Université Concordia et, en 1975, elle s’est établie dans la forêt boréale des Hautes-Laurentides où elle explore les liens complexes entre les dimensions écologique, culturelle et mythique de la nature. Elle a réalisé des installations in situ et des actions en Amérique du Nord et en Amérique du Sud et a présenté des expositions d’installations, de photographies et de vidéos à travers le pays et à l’international. www.jeanefabb.ca

********
Artist statement

My art practice is based on direct interaction with nature. I engage in activities and observation processes that intensify and reveal a sense of interconnectedness with my immediate environment. During international art nature projects I’ve explored diverse ecologies in different continents; however, it is the region where I’ve lived for the past 35 years, the forested Upper Laurentians in Quebec, where personal connection to place, and the expression thereof, steadily evolves.

Women’s contemporary relationships with the land shape my work. My research process often includes dialogue with women about ecological issues and personal ties to the environment. In various projects, women who live in the region where I am working participate in site-specific actions. This work seeks to make visible states of intimacy and profound familiarity with nature, sensual and emotional ties to place, local knowledge of ecologies, and awareness of presence lying beneath ‘’scenery’’ and ‘’natural resources’’.

Photography plays the role of both witness and documenter in my work. Actions often take place in remote places, and perhaps are seen by a few, or by no one at all. Last winter, in a project called Touch Wood, I undertook a daily process, in private, of interactions with the trees in the forest behind my house. The camera was the only witness. In my current project, The Earth in her Bones, I am creating a portrait series of 28 women residents of the Laurentians, each one photographed in a site she has selected for its deep resonance in her life.

Biography
Jeane Fabb emigrated from England to Montreal at age seven. She studied visual arts at Concordia University, and in 1975 she settled in the boreal forest of the Upper Laurentians where she explores the complex ties between ecological, cultural and mythic dimensions of nature. She has realised site-specific installations and actions in regions of North and South America and Europe, as well as national and international exhibitions of installations, photo and video. www.jeanefabb.ca