lundi 27 novembre 2017

Geneviève Cadieux-Langlois



Geneviève Cadieux-Langlois
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

L’ensemble de mon travail sculptural et performatif interroge ou exacerbe les rapports sociaux que j’entretiens avec mon environnement. Je disloque, reconstruis et incarne les comportements en société, les dynamiques de groupe et les relations de pouvoir qui s’y développent. L’enjeu est de rendre visibles mes affects et tensions ressenties entre les individus d’une communauté. Je construis des dispositifs parfois participatifs m’emparant de la réalité pour la décliner sur un mode alternatif (costumes, inventaire d’objets, art vivant). Ainsi, je me positionne tel un «manager relationnel, qui orchestre une prestation singulière» (Ardenne, 2002) me faisant revivre seule ou en groupe des expériences réelles pour tenter d’en développer la complexité.

Née en 1990, Geneviève Cadieux-Langlois vit et travaille à Longueuil en périphérie de Montréal (Qc, CA). Diplômée en Arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal et détentrice d’un brevet en enseignement, Geneviève développe une pratique pluridisciplinaire en performance, installation et art imprimé. Elle a participé à plusieurs expositions au Québec et à l’international et est récipiendaire du Prix de la Serre des Arts Vivants décerné lors de l’exposition «Première impression» au centre d’essais en art imprimé ARPRIM (Montréal, QC). Elle poursuivra ses recherches lors de résidences de production aux centres d’art imprimé ZOCALO (Longueuil, Qc) et IMAGO (Moncton, NB).

https://cadieuxlanglois.wixsite.com/artiste



***************

Geneviève Cadieux-Langlois
Artist in Residence


The entirety of my sculpture and performance work questions or exacerbates the social relation I enter into with my surroundings. I dismantle, reconstruct and embody social behaviours, group dynamics and power relations that arise in these surroundings. To make my affects and the felt tensions between the individuals of a community visible, I build set-ups, at times participative, that allow me to capture reality so as to inflect an alternative mode (costumes, object inventories, living art). I position myself as a “relational manager, who orchestrates a singular performance” (Ardenne, 2002) that allows me to relive, either alone or in a group, real experiences in view of expanding their complexity.

Geneviève Cadieux-Langlois was born in 1990 and lives in Longueuil, a Montréal suburb (Qc, CA). She holds a B.A. from Université du Québec à Montréal and a teaching certificate. Geneviève has developed a pluri-disciplinary practice spanning performance, installation and print media. She has participated in several exhibitions in Quebec and abroad and she is the recipient of the Prix de la Serre de Arts Vivants, awarded during the exhibition Première impression at the Centre d’essais en art imprimé Arprim (Montreal, QC). She will pursue her practice during creation residencies at the print media centres ZOCALO (Longueuil, Qc) and IMAGO (Moncton, NB).

https://cadieuxlanglois.wixsite.com/artiste

mercredi 22 novembre 2017

Caroline Fillion



 Titre : L’ascension de Julien Boily
Caroline Fillion
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Artiste multidisciplinaire, Caroline Fillion est originaire de Saguenay. Sa pratique conceptuelle repose sur des conjonctions symboliques ou des métaphores questionnant, détournant ou transgressant les postulats traditionnels du milieu de l’art. Une réflexion tempérée dans un absurde sérieux, sur les méthodes de légitimation de l’Art à travers ses institutions et sur le rapport entre l’œuvre, l’artiste et le commentaire qui les précède.

Elle est titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Chicoutimi, d’un diplôme d’études supérieur en gestion des organismes culturels de HEC Montréal et d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Elle a participé à plusieurs expositions régionales, nationales et internationales. Ses œuvres figurent au sein de plusieurs collections privées et publiques, dont celles de Loto-Québec.



***************

Caroline Fillion
Artist in Residence


Caroline Fillion is a multidisciplinary artist from Saguenay. Her conceptual practice is rooted in symbolic conjunctions or metaphors that explore, repurpose or transgress traditional postulates of the art milieu. In a serious absurd mode this reflection is tempered on legitimation methods of Art through its institutions and on the relation between the work, artist and the comment that precedes them.

The artist holds an MFA from Université du Québec à Chicoutimi, a graduate diploma in the management of cultural organizations from HEC Montréal and a BFA from Université du Québec à Montréal. She has participated in several regional, national and international exhibitions. Her works are part of a number of private and public collections, such as the Lotto Québec collection.

lundi 20 novembre 2017

Stéfanie Requin Tremblay


crédit photo : Stéfanie Requin Tremblay, My social book, Symposium International de Baie-Saint-Paul, 2017
 
Stéfanie Requin Tremblay
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Depuis quelques années, Stéfanie Requin Tremblay puise ses inspirations visuelles et littéraires dans la culture Internet. Utilisant son fil d’actualité comme moteur de création, elle combine, en une esthétique minimale et punk, textes poétiques et images incisives. Hors de l’ordinateur, ses œuvres prennent diverses formes imprimées – photographies, collages, livres d’artistes, fanzines, photo-romans – et nourrissent un univers intime, violent, féminin, obsédé par les thèmes de l’anxiété, de l’hygiène et du karaoké, le tout réalisé dans une imagerie pop des années 1980 et 1990, jusqu’aux années 2000.

Titulaire d’une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Chicoutimi (2009), Stéfanie Requin Tremblay a présenté son travail dans le cadre d’expositions individuelles et collectives au Québec, notamment au centre d’artiste Le Lobe, à Espace Virtuel, au Centre Bang, à la Galerie de l’Œuvre de l’Autre et au Centre Sagamie d'Alma. Elle a présenté son exposition solo Sels de bain au centre VU à Québec en 2015 et elle était de la toute dernière édition du Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul en août 2017. Stéfanie a également participé à des évènements littéraires et à des résidences de création au Québec, notamment avec Folie/Culture en 2014 et avec le centre DARE-DARE à Montréal en 2016. Elle vient de terminer un mandat de deux ans comme commissaire en résidence au centre d’artistes Le Lobe à Saguenay où elle vient de lancer sa publication intitulée Obsolescence pop, mettant en relief des réflexions autour de cinq artistes qui interrogent l’influence d’Internet et de la culture populaire sur la création contemporaine.


http://www.stefanierequintremblay.com

***************

Stéfanie Requin Tremblay
Artist in Residence


For the last few years, Stéfanie Requin Tremblay has drawn literary and graphic inspiration from the Internet. Using her news feed as motivation for her work, she combines minimal and punk aesthetics, poetic texts and incisive images. Away from the computer, her works take diverse printed forms such as photographs, collage, artist’s books, fanzines, photo stories, nourishing a private world that is violent, feminine, obsessed with themes of anxiety, hygiene and karaoke, all produced in a pop imagery of the 1980s and 1990s up until the 2000 years.

Stéfanie Requin-Tremblay has a MFA in visual art from Université du Québec à Chicoutimi (2009). She has presented her work in solo and group exhibitions in Quebec, such as in Saguenay, at the artist-run centre Le Lobe in 2007, at Espace Virtuel, at Centre Bang, at Galerie de l’Œuvre de l’Autre, as well as at Centre Sagamie in Alma and at VU Photo in Quebec City to present his solo exhibition Sels de bain in 2015. She was also from the last edition of Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul in 2017.

She also has participated in various literary events and artist residencies in Quebec, in particular with Folie/Culture in 2014 and at centre DARE-DARE in Montreal in 2016. She was recently curator in residence at artist-run centre Le Lobe in Saguenay for two years, where she prepared a publication titled Obsolescence pop, highlighting five artists who examine the influence of the Internet and popular culture on contemporary art.

http://www.stefanierequintremblay.com

lundi 13 novembre 2017

Marjolaine Bourdua



Marjolaine Bourdua
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Les objets que je crée prennent les formes variées de la sculpture, du dessin, de l'installation et de la création sonore. J'ai souvent utilisé les motifs de la scène et du cadre pour réfléchir à l'idée du vide et de l'anti-spectaculaire. Je tente de créer des œuvres qui sont composées comme des réceptacles ou des espaces béants qui suggèrent une absence, une mise en suspens. Je m'intéresse également à la notion de surface. À travers différents jeux de matières et stratégies esthétiques, je tente de proposer une réflexion critique sur la dimension parfois illusoire ou attrayante du monde dans lequel nous évoluons. Le fait de créer des représentations vides est pour moi une moyen de déceler une essence à travers cet espace inventé tout en pointant son caractère creux. Ainsi, les zones vides que je compose fonctionnent comme des figures d'absorbement ou de projection imaginaire à travers lesquelles on peut percevoir un rapport au banal ou une récupération distordue d'une certaine culture populaire. 

Marjolaine Bourdua détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l'UQAM ainsi qu’un diplôme d'études supérieures de la Villa Arson à Nice. Elle a présenté son travail au Québec, en France et en Allemagne sous formes d'expositions, de commissariat et d'interventions sonores. Mentionnons entre autres, le centre d'art Optica, le Musée d'art contemporain des Laurentides, la Maison des arts de Laval et la galerie Frédéric Giroux à Paris.  Elle est impliquée en tant que membre du centre d'art et de diffusion CLARK depuis 2011.

http://marjolainebourdua.ca/


***************

Marjolaine Bourdua
Artist in Residence


The objects that I create take on various shapes ranging from sculpture to drawing, installation and sound art. I have often used the motifs of the stage and the frame to reflect on the idea of emptiness and the anti-spectacular. I seek to create works that are put together like vessels in which void spaces evoke an absence, a suspension. I am also interested in the notion of surface. By toying with the qualities of various materials and through aesthetic strategies, I aim to trigger a critical reflection on the at times illusionary or attractive dimension of the world in which we carry out our lives. For me, the fact of creating empty representations is a means to indicate an essence through this invented space all the while pointing to its void character. The empty zones that I compose thus function as figures of imaginary absorption via which one can glimpse a relation to the banal or a distorted recuperation of a certain popular culture.

Marjolaine Bourdua holds an MFA from UQAM as well as a graduate certificate from Villa Arson in Nice. She has presented her work in Quebec, France and Germany under various guises, such as exhibitions, curatorial projects and sound interventions. Among others, at the artist-run centre Optica, Musée d'art contemporain des Laurentides, Maison des arts de Laval and Galerie Frédéric Giroux in Paris. She has been an active member of  Centre d'art et de diffusion CLARK since 2011.

http://marjolainebourdua.ca/

mardi 7 novembre 2017

Hua Jin


Hua Jin
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Hua Jin est une artiste visuelle qui a exposé ses œuvres photographiques au Canada, aux États-Unis et aux Pays-Bas. Jin est née en Chine et elle a vécu à Shanghai avant de s’installer au Canada en 2007. Jin détient une maîtrise en arts (studio Arts, Fine Art Photography) de l’Université Concordia (Montréal) et un BAC (photographie) de l’Emily Carr University of Art & Design (Vancouver). Le travail de Jin fait partie de nombreuses publications et collections privées, comme la collection publique du Museum of Contemporary Art in Shanghai (MOCA). Jin est la récipiendaire d’une bourse de Recherche et création et d’une bourse d’Acquisition et mise en marché du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Jin est la lauréate du Emerging Artist du Vancouver Mayor Art in Visual Art (2012) et la gagnante du Canadian SnapStar Photo Competition (2011). En 2012, Jin a remporté la première place du TOP20 Chinese Contemporary Photography Awards dans le cadre du Emily Carr Grad Exhibition (2012). Jin s’intéresse à la relation entre la photographie et d’autres médias, comme la vidéo, l’installation et le dessin. Les œuvres de Jin contemplent l’idée de la permanence et du changement, ainsi que la qualité évanescente de l’existence. Par le biais du langage des arts visuels et le sujet de la nature, la pratique de Jin explore une vision du monde qui épouse l’idée de l’éphémérité : du temps, de la vie et des choses matérielles.

http://huajinart.com/


***************

Hua Jin
Artist in Residence


Hua Jin is a visual artist who has exhibited photo-based works in Canada, USA, China, and the Netherlands. Jin was born in China and lived in Shanghai before moving to Canada in 2007. Jin received her MFA degree (studio Arts, Fine Art Photography) at Concordia University, Montreal Canada, and her BFA (Fine Art Photography) at Emily Carr University of Art & Design, Vancouver. Jin’s works are included in many publications and private collections including the public collection of Museum of Contemporary Art in Shanghai (MOCA). Jin is the receiver of the Research and Creation Grant and Acquisition and Marketing Grant from Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Jin is the winner of Canada Council International Residency and Travel Grant. Jin was the Emerging Artist of the 2012 Vancouver Mayor Art in Visual Art; the winner of Canadian SnapStar photo competition (2012), the winner of TOP20 Chinese Contemporary Photographer Award (2011). Jin received first place in the Canon Photography Awards in the 2012 Emily Carr Grad Exhibition. Jin is interested in the relationship between photography and other media, such as video, installation, and drawing. Jin’s works contemplate the idea of permanence and change, and the evanescent quality of existence. Through the language of visual art, and through the subject of nature Jin’s practices explore a worldview that embraces the idea of transience: of time, of life and of material things.

http://huajinart.com/