mardi 27 janvier 2015

Lorna Bauer




Lorna Bauer and Jon Kowles, Professionnal Development, 2014. 

Lorna Bauer 
Artiste en résidence / Artist in Residence 
(English follows)

Mes oeuvres interpellent les aspects moins visibles de la production artistique et, dans certains cas, elles analysent la construction de l'image représentée et médiatisée. Mes projets prennent habituellement la forme de créations liées à des sites historiques et leur réalisation peut s'échelonner sur plusieurs mois. Ces oeuvres émanent d'une recherche portant sur un site spécifique et se prolongent dans des oeuvres rigoureuses répondant à un contexte donné. Bon nombre de mes recherches sont issues d'un intérêt pour l'architecture, pour le plan urbain, ainsi que pour les histoires personnelles liées à un lieu en particulier.

L'artiste Lorna Bauer vit et travaille à Montréal. Ses oeuvres ont fait l'objet d'expositions individuelles à la Galerie Nicolas Robert, à Sporobole, chez YYZ Artist Outlet, à la galerie Les Territoires, au centre d'art de l'Université de Toronto, ainsi qu'au Projection Access Space de l'Art Gallery de Mississauga. Son travail a récemment été présenté dans le cadre des expositions Le travail qui nous attend au Musée d'art contemporain de Montréal et Decisive Moments, Somewhere Else chez Trinity Square Video, à Art Metropole, ainsi qu'à la Convenience Gallery (en compagnie de Jon Knowles). En 2012, Lorna Bauer a obtenu une résidence dans le cadre d'un échange Québec-New-York et au Couvent des Récollets à Paris en 2013. Ses oeuvres seront sous peu présentées lors d'une exposition individuelle à Kingston chez Modern Fuel. 



***************

Lorna Bauer 
Artist in Residence 

I use my work to question - in a reflective way- the less visible aspects of making art, at times analyzing how images are constructed, represented and mediated. Projects are generally characterized as historical site related works made over several months and develop out of site-specific research, leading to precise works that respond to a given context.  Many of these works begin out of an interest in the architecture, the urban plan, and personal histories of a particular place.

Bauer lives and works in Montreal. She has presented her work in solo exhibitions at Galerie Nicolas Robert; Sporobole; YYZ Artist Outlet; Gallery Les Territoires; The University of Toronto Art Centre and in the Projection Access Space at the Art Gallery of Mississauga. Recently, Bauer's work was included in The Work Ahead of Us at the Musée d'art Contemporain de Montréal; Decisive Moments, Somewhere Else at Trinity Square Video, Art Metropole and Convenience gallery (w Jon Knowles). Bauer has been awarded two Conseil des Arts et Lettres studio residencies, one in New York City as part of the Québec-New York State residency exchange (2012), and the other at the Couvent des Récollets, in Paris (2013). Upcoming activities include a solo exhibition at Modern Fuel in Kingston.

lundi 19 janvier 2015

Alain Lefort

Alain Lefort
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)

Depuis de nombreuses années, mes recherches artistiques portent sur la représentation photographique du territoire. Je cherche à représenter l’idée d’une nature qui soit autant sauvage ou inquiétante que bucolique et pastorale. Mes compositions photographiques recèlent des tensions et des antinomies qui peuvent provoquer chez le spectateur une inquiétante étrangeté (CF S. Freud). C’est-à-dire que je cherche à composer des paysages qui soient invitants en recélant un potentiel dramatique, voire angoissant.

Généralement, je procède par série en explorant un type de paysage naturel difficilement accessible ou méconnu. Ces paysages sont choisis pour leur potentiel esthétique et graphique ainsi que pour la charge dramatique que je pressens. Travaillant in situ, je m’extirpe d’une zone de confort et m’expose aux difficultés du lieu pour chercher et ressentir ses caractéristiques. Sur place, j’explore et capte ces paysages à l’aide de diverses caméras, anciennes ou récentes, analogues ou numériques. Les manipulations informatiques subséquentes aux prises de vue me permettent d’agencer les matières photographiques propres à chaque médium employé. Ces manipulations sont l’occasion d’accentuer certains effets dramatiques des prises de vues initiales, de revisiter la composition et d’agencer les matières photographiques. Ce travail aboutit à une surface structurée, de grand format et où le spectateur pourra se confronter aux tensions que je cherche à créer plastiquement.

Ainsi, qu’il s’agisse des grandes forêts brûlées du Nord du Québec (Ce qu’arbre a dit), des mangroves des Everglades en Floride (Le Souffle d’Écho) ou les paysages lacustres des Laurentides et de Charlevoix (Arcadia), j’explore ces environnements en quête de compositions qui soient à la fois conviviales, poétiques et peut-être même, étouffantes et inquiétantes.

Alain Lefort est né à Montréal (Canada) en 1968, où il vit et travaille actuellement. Il a étudié la photographie à l’Université Concordia à Montréal. Il s’inscrit dans le paysage artistique montréalais depuis 1992. Son travail est diffusé en permanence à Montréal et à Québec par Lacerte Art contemporain ainsi qu’à Neubacher Shor Contemporary à Toronto. Alain Lefort compte à son actif plus d’une cinquantaine d’expositions tant individuelles que collectives au Québec comme à l’étranger (Albanie, États-Unis, Portugal...). Ses oeuvres ont notamment été acquises par le Cirque du Soleil, le Musée national des beaux-arts du Québec, Loto-Québec et UMA (la Maison de l’image et de la photographie). Son travail a aussi fait l’objet de nombreuses publications.

http://www.alainlefort.com/

***************

Alain Lefort
Artist in Residence

For quite some time now, the photographic representation of the land has been the focus of my artistic research. I seek to represent an idea of a nature that is both wild or unsettling and bucolic and pastoral. My photographic compositions convey underlying tensions and antinomies which may trigger feelings of the uncanny (S. Freud). I aim to compose landscapes which are inviting, but which also comprise a dramatic, or even troubling potential.

I usually develop my work in a series approach by exploring a type of natural landscape that is hard to access or little-known. These landscapes are selected on the basis of their aesthetic and graphic potential as well as for the dramatic charge I sense within them. I work onsite and try to step out of my comfort zone in order to expose myself to the site’s difficulties and to discover and experience its characteristics. In the field, I explore and capture these landscapes with the help of various old or recent, analog or digital cameras. The subsequent digital modifications of the shots enable me to assemble the photographic materials inherent in each of the mediums I use. These modifications make it possible to highlight certain of the initial shots’ dramatic effects, to rework the composition and to assemble the photographic materials. This process results in a large-scale structured surface in which the viewer can confront the tensions I seek to create on a visual and formal level.

Whether it be the vast burned forests of northern Quebec (Ce qu’arbre a dit), the mangroves of the Florida Everglades (Le Souffle d’Écho) or the Laurentides and Charlevoix lake landscapes (Arcadia), I explore these environments in search for compositions which are at once welcoming and poetic, and, in some regards, oppressive and unsettling.

Alain Lefort was born in 1968 in Montreal (Canada), where he currently lives and works. He studied photography at Concordia University in Montreal. He has been involved in the Montreal art milieu since 1992. His work is on permanent display in Montreal and Quebec City through Lacerte Art contemporain, as well as at the Neubacher Shor Contemporary in Toronto. Alain Lefort has had over fifty solo and group exhibitions in Quebec and abroad (Albania, the US, Portugal...). His works have notably been acquired by the Cirque du Soleil, the Musée national des beaux-arts du Québec, Loto-Québec and UMA (La Maison de l’image et de la photographie). Several publications have also been dedicated to his work.

http://www.alainlefort.com/

lundi 12 janvier 2015

Emmanuelle Jacques

Emmanuelle Jacques
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)

La pratique d'Emmanuelle Jacques est issue du dessin et des arts imprimés. Elle se présente sous forme d’installations, de livres d’artistes, de vidéos, d’art relationnel ou d’autres manœuvres. Son travail se développe par projets, dont certains évoluent en parallèle depuis plusieurs années. En poursuivant des tâches répétitives, voire interminables, elle crée des contextes favorables à la réflexion, dont la durée lui permet de formuler ses idées et donner sens à son travail. Marquée par la philosophie absurde, elle balance entre un sentiment d’émerveillement devant le monde et de révolte devant l’impossibilité d’y trouver un sens. Ses projets récents explorent les notions d’espace et de territoire, que ce soit à travers leur appropriation par les individus ou les collectivités (Une cartographie subjective, Les chemins de traverse), leur portée poétique et politique (Lieux communs) ou leur dimension imaginaire (La création de l’univers, Cartographies spontanées).

Emmanuelle Jacques vit à Montréal, où elle a complété un baccalauréat en arts visuels à l’UQAM en 2004. Elle a présenté son travail, animé des ateliers de création et réalisé des projets en résidence à Montréal, Toronto, Vancouver, Winnipeg, Moncton, Saint John’s, Baie-Comeau, Natashquan et aux Îles-de-la-Madeleine. Son livre d’artiste Lieux communs : Commonplaces s'est classé finaliste au concours Artist Book of the Moment de la galerie de l’université York (Toronto, 2012). Engagée dans son milieu, elle a présidé le conseil d'administration d'Arprim et consacré 5 ans à la transformation de l'organisme en centre d'artistes voué à la diffusion des pratiques actuelles liées aux arts imprimés.

https://emmanuellej.wordpress.com/

***************

Emmanuelle Jacques
Artist in Residence


Emmanuelle Jacques’s practice is rooted in drawing and the print media. Her work is presented in various forms such as installations, artist books, videos, relational art or other manoeuvres. She develops her work by way of projects, some of which have been unfolding in parallel for several years. In pursuing repetitive, even endless tasks, she creates contexts that are conducive to lengthy reflection, which allows her to articulate ideas and make her work meaningful. Having been influenced by the philosophy of the absurd, she views the world with both a sense of wonder and, due to the impossibility of finding meaning in it, one of revolt. Her recent projects explore notions of space and territory, whether it be through their appropriation by individuals or communities (Une cartographie subjective, Les chemins de traverse), their poetic and political resonance (Lieux communs: Commonplaces) or their imaginary dimension (La création de l’univers, Cartographies spontanées).


Emmanuelle Jacques lives in Montreal where she earned a BFA at UQAM in 2004. She has presented her work, given workshops and carried out residency projects in Montreal, Toronto, Vancouver, Winnipeg, Moncton, Saint John’s, Baie-Comeau, Natashquan and the Îles-de-la-Madeleine. Her artist book Lieux communs: Commonplaces was a finalist in the Artist Book of the Moment competition at the Art Gallery of York University (Toronto, 2012). An active member of her milieu, she was the president of Arprim's board of directors and for 5 years she took part in the organization’s transformation into an artist-run centre dedicated to the dissemination of contemporary print-related art practices.

https://emmanuellej.wordpress.com/

Aude Moreau

Aude Moreau
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)

Depuis 2010, Aude Moreau développe des projets d’interventions in situ qui utilisent la fenestration des édifices à bureaux de grands centres urbains pour y inscrire du langage. Construites à partir du signal qu’émet la lumière du bureau, ces interventions utilisent la production énergétique déjà existante de la ville illuminée pour en rejouer le spectacle. La dynamique de cette démarche privilégie l’angle sous lequel l’intervention artistique agit de l’intérieur de la production urbanistique pour se réapproprier l’espace symbolique de la ville. Ce cycle de travail qui a débuté avec une première intervention réalisée en collaboration avec la Tour de la bourse à Montréal et s’est poursuivi avec deux projets en cours de réalisation à Los Angeles et à Manhattan. Dans le cadre de cette résidence au Centre SAGAMIE, l'artiste développera un corpus d’œuvres qui seront issues de la documentation des différentes étapes de réalisation de ces projets.

Aude Moreau détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Ses interventions et installations ont été présentées au Québec, aux États-Unis, en France, en Italie, en République tchèque et au Luxembourg. Récipiendaire de la bourse en art contemporain Claudine et Stephen Bronfman et du Prix Powerhouse en 2011, Aude Moreau a exposé récemment au Musée d’art contemporain de Montréal et à la galerie de l’UQAM dans le cadre de l’échange Montréal/Brooklyn. Son travail fait partie de la collection Loto-Québec, de la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée National des Beaux-Arts du Québec et de la Banque d’œuvre d’art du Canada. Son travail est représenté par la galerie Antoine Ertaskiran.

http://audemoreau.net/

***************

Aude Moreau
Artist in Residence

Since 2010, Aude Moreau has been developing site-specific intervention projects in which she uses the windows of office buildings in metropolitan areas to inscribe text. These interventions are constructed with the light signal emitted by the respective offices, thus using the energy source already present in the illuminated city in order to replay its spectacle. The underlying dynamic of the approach favours a perspective in which the artistic intervention proceeds from inside urban production in view of re-appropriating the symbolic space of the city. This work cycle, which began with an initial intervention at the Montreal Stock Exchange Tower, is ongoing with two projects currently in progress in Los Angeles and Manhattan. As part of this residency at the Centre SAGAMIE, the artist will develop a body of works which will draw on the documentation of the project’s various production stages.

Aude Moreau holds a MFA from the Université du Québec à Montréal. Her interventions and installations have been presented in Quebec, the US, France, Italy, the Czech Republic and Luxembourg. In 2011, she received the Claudine and Stephen Bronfman Fellowship in Contemporary Art as well as the Prix Powerhouse Galerie La Centrale. She recently exhibited her work at the Musée d’art contemporain de Montréal and the Galerie de l’UQAM as part of the Montreal/Brooklyn event. Her works are part of the Loto-Québec collection, the Prêt d’œuvres d’art at the Musée National des Beaux-Arts du Québec and the Canada Council Art Bank. She is represented by the Galerie Antoine Ertaskir.

http://audemoreau.net/