lundi 22 février 2010

SUZANNE JOOS‏


Suzanne Joos
Artiste en résidence / Artist in Residence
English follows

Topographies de l’espace urbain
Mes récentes topographies imaginaires explorent notre mémoire de l'espace urbain, et ce, par le biais de la photographie documentaire superposée à des dessins de topographies imaginaires.

Par ce projet d'art numérique, deux mémoires se chevauchent pour créer un espace impossible recelant d'ambiguïtés qui questionnent le spectateur quant à l'action de regarder une carte topographique. En effet, la carte est un outil de reconnaissance quant au territoire, elle cherche à nous orienter vers un point donné. Je veux ici briser le lien de confiance que nous entretenons avec les représentations du réel de la carte à la fois numérique ou sur papier. Je crée un entre deux mondes, conçu à partir de deux sources soit des snapshots de tarmac abîmé par l'empreinte du temps (trous, craquelures et amas de cailloux) et des dessins de topographies imaginaires. J’invente un espace ambivalent qui nous fait chavirer entre le réel et la fiction. Le tarmac mal entretenu m'est apparu comme une géographie insolite de l'abject et du détritus. Regardé en plongée, il apparaît comme une géographie microscopique. En croisant des photographies prises dans les ruelles de Montréal avec mes dessins, je les fais basculer dans le registre des vues en hauteur. J’associe le microscopique au macroscopique des cartes topographiques.

Brouillant et trafiquant mes cartes, je les montre comme corps topographique empreint de mémoire réelle et fictive. Ces nouvelles géographies imaginaires allient des mondes qui se croisent en permanence pour créer une expérience insolite de la représentation du territoire en continuel mouvement

Suzanne Joos vit et travaille à Montréal. Elle montre depuis plusieurs années un intérêt marqué pour l’imaginaire scriptural et pictural de la cartographie. Son travail a été montré lors de nombreuses expositions individuelles à travers le Québec dont la Galerie de l’UQAM en 2004, le collectif Regart de Lévis en 2005, la galerie Verticale de Laval, la galerie Grave de Victoriaville en 2007, la galerie Axe Néo 7 de Gatineau, la Galerie d’art de Matane en 2008 ainsi qu’à la Maison de la culture Frontenac de Montréal en 2009. Deux expositions sont prévues en 2011 l’une à la galerie du Nouvel Ontario de Sudbury et l’autre au centre d’exposition de Val d’Or. Boursière du conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada à trois reprises, les œuvres de l’artiste font parties d’acquisitions institutionnelles dont la Collection Prêts d’œuvres d’art du Musée National du Québec et de collections privées. Elle détient un baccalauréat en histoire de l’art de l’Université de Montréal et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQÀM.

********

Suzanne Joos / Artist in Residence

Urban Topographies
In my recent topographical inventions I explore our memory-laden urban space by superimposing documentary photographs onto drawings of imaginary topographies.

Two memories overlap to create an improbable, ambiguous space that questions the spectator in the act of viewing a map. I attempt to break our trust in the representations of the real that maps imply, whether digital or on paper. Using snapshots of pavement weathered by time (pitted and fissured) and imaginary topographical drawings, I invent a space midway between reality and fiction. The asphalt looks like a microscopic topography of rubbish, and crossed with photos of alleys in Montreal, my drawings take on the appearance of panoramic high angle shots, thus correlating the microscopic with the macroscopic perspective of topographical maps.

These imaginary terrains merge different worlds to create the singular experience of a territorial representation in constant motion.

Suzanne Joos lives and works in Montreal. She is particularly interested in the imaginary dimension of maps. Her work has been shown in numerous solo exhibitions throughout Quebec, including Galerie de l’UQAM in 2004, and the Maison de la culture Frontenac à Montréal in 2009. She has been awarded many grants and her works are part of institutional collections, both public (Musée National du Québec’s Collection Prêts d’oeuvres d’art) and private. She holds a BFA in art history from Université de Montréal and an MFA in visual and media arts from UQÀM.

Aucun commentaire: