lundi 12 septembre 2016

Sarah Thibault



Sarah Thibault
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Ma pratique discute actuellement de l’objet d’art décoratif et de son ingérence dans les relations humaines. La charge symbolique transmise par ces objets me captive singulièrement et occupe une place privilégiée dans mes recherches. Ces objets ont la particularité d’être à la fois intimes et politiques puisque leur emploi et leur raffinement sont généralement dirigés vers le regard d’autrui même si leur utilisation demeure principalement personnelle, engendrant ainsi un attachement particulier avec l’individu.

Travaillant à partir de l’hyperbole, je cherche à discuter de la mise en scène du pouvoir, de la consommation ostentatoire en résultant et de son utilisation pour consolider pouvoirs et privilèges dans nos sociétés. En s’articulant visuellement autour d’une appropriation de la culture visuelle du pouvoir, ma pratique tend à accentuer le ridicule des habitudes se rattachant à son exercice et à critiquer l’archaïsme des coutumes sociales actuelles basées sur un système hiérarchique. Cette appropriation visuelle s’ancre dans une démarche d’affranchissement visant à questionner notre relation avec le pouvoir en prenant le contrôle de ses véhicules.

Sarah Thibault est une artiste émergente vivant et pratiquant dans la ville de Québec dont le travail est principalement dirigé vers l’objet. Depuis sa sortie de l’école en 2014, elle a entre autres présenté sa première exposition solo à la galerie Art Mûr, a participé à une résidence au Hantsport Studio residency et a également été récipiendaire d'une bourse Première Ovation. Au cours de son parcours, son travail a été exposé dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, Toronto et Québec.

http://www.sarah-thibault.com/
 

***************

Sarah Thibault
Artist in Residence


My current practice focuses on decorative art objects and their intrusion in human relationships. The symbolic charge transmitted by these objects captivates me in a singular way and has a prominent place in my research. These objects have the particularity of being both intimate and political since their purpose and refinement are usually geared at the gaze of the other, even if their use remains primarily personal, thus producing a particular connection with the individual.
I take hyperbole as a starting point to discuss displays of power and the conspicuous consumption that results from the use of these objects to consolidate power and privileges in our society. My practice is driven by an appropriation of the visual culture of power and thereby seeks to emphasize the absurdity of the habits linked to its use and to criticize the archaism of current social customs founded on a hierarchical system. This visual appropriation is rooted in an emancipation process that questions our relationship to power by taking control of its vehicles.

Sarah Thibault is an emerging artist who lives and practices in Quebec City. Her work focuses primarily on the object. Since graduating in 2014, she has, among other things, presented her first solo show at Art Mûr and participated in a residency at Hantsport Studio. She has also been the recipient of a Première Ovation grant. Over the course of her artistic journey, she has exhibited her work in several Canadian cities, among which Montreal, Toronto and Quebec City.

http://www.sarah-thibault.com/

Aucun commentaire: