lundi 14 mars 2016

Pierre Blache



Pierre Blache
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

L’éloquence des murs

Depuis que je pratique la photographie, je suis fasciné par certains murs qui jalonnent mes explorations urbaines. À ceux qui savent les décrypter, ces surfaces ont le pouvoir de raconter des histoires singulières et d’exprimer des émotions. Au hasard d’une promenade, ils nous livrent les récits qui s’y sont inscrits au fil du temps. Parfois, ils sont imprégnés d’un contenu politique, culturel ou utilitaire ; mais ce qui m’intéresse avant tout se situe au niveau de la métafiction. Je recherche des images où la perception du spectateur balance entre l’évocation d’un monde étrange et ce qui est vraiment donné à voir. Ce n’est qu’à force de patience, de déambulations improvisées et par une attention toute particulière que je découvre ces surfaces décaties. Car chaque tournant peut nous dévoiler leur existence, tout comme il peut en garder jalousement les secrets. Les images imprimées en résidence seront présentées au Centre national d’exposition de Jonquière à l’été 2016.

Je suis photographe et ça, je le sais depuis le début de mon adolescence. J’ai passé l’ensemble de ma vie adulte à voir le monde qui m’entoure avec cette façon bien particulière de toujours vouloir en extraire des images. J’aime cet aspect du procédé photographique qui tend à révéler ce qui n’est pas donné à voir. L’évocation me séduit bien plus que la description des choses. Ces dernières années, j'ai erré dans plusieurs des grandes villes du monde, sans trop tenter de les documenter, ni même prétendre toujours comprendre ; probablement pour y trouver l'inspiration ; assurément pour le vertige qu'elles me procurent. L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec pour une bourse de recherche-création en Chine et le Studio du Québec à Rome.

http://www.pierreblache.ca


***************

Pierre Blache
Artist in Residence


L’éloquence des murs

Ever since I began practicing photography, I have been fascinated by particular walls that punctuate my urban explorations. For those who can decipher them, these surfaces have the power to tell singular stories and to express emotions. During an impromptu stroll, they transmit the stories, which were inscribed on them over time. They might convey a political, cultural or utilitarian content; but what I am most interested in takes place on the level of metafiction. I look for images in which the viewer’s perception alternates between the evocation of a strange world and what is actually displayed. It is by dint of patience, random wandering and a very particular attentiveness that I discovered these decrepit surfaces. Because each bend along the way can reveal their existence, just as it can jealously guard its secrets. The images printed during the residency will be presented at the Centre national d’exposition de Jonquière in the summer of 2016.

I am a photographer, and of this I have been certain since I was a teenager. I spent my entire adult life looking at the world around me in the curious manner of someone who is always on the hunt for images. I like this side of the photographic process, which seeks to unveil what is not before our eyes. Evocation attracts me far more than describing things. The last few years, I roamed through several world cities, without really attempting to document them, without even claiming to understand; probably in order to find inspiration; certainly for the thrill they gave me. The artist thanks the Conseil des arts et des lettres du Québec for a research-creation grant in China and the Studio du Québec in Rome.

http://www.pierreblache.ca

Aucun commentaire: