mardi 25 mars 2014

Manon Pelletier

Manon Pelletier
Artiste en résidence / Artist in Residence
(English follows)


Je questionne la matérialité de la peinture par superposition, juxtaposition et addition à des technologies actuelles sous le thème monstration, comme action de montrer, comme écho au mot monstre, et de la révélation fortuite d’expressions trop humaines. Les univers que j’aborde sont ludiques et ouverts à l’interprétation, je revisite la mémoire à l’aide de symboles intemporels, spirituels, voire irréels, je joue sur les ambigüités.
Je personnifie mon sujet par voie de difformité de la forme physique et humaine amenant le spectateur à contempler dans l’œuvre un dispositif d’éléments déstabilisateurs, soulignant ici l’émotion. Prétexte à rechercher au plus profond de l’émotion, un prétexte à construire. À la base du travail formel de la composition de l’œuvre se révèle un état d’âme, de type poétique. Est-il soutenable à regarder en face, notre propre regard ou encore le regard que les autres portent sur nous, voire la peur que l’on a de se voir dans le regard de l’autre? Effet miroir ou vertige de l’abîme?

Me référant aux notions de la 'Pataphysique d’Alfred Jarry, et transposées aux arts visuels, je fragmente mes œuvres réalisées antérieurement pour en faire mon matériel ou médium à composer une nouvelle œuvre, de l’ordre d’une destruction constructive.

Née au Québec, Manon Pelletier détient une maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal. Boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada, plusieurs de ses œuvres font partie de collections publiques et privées: Québec, France, Belgique, Russie.

http://manonpelletierartsvisuels.com/

***************

Manon Pelletier
Artist in Residence
Through superposition, juxtaposition and the addition of current technologies, I question the materiality of painting under the theme of “monstration” (from the Latin monstrare, meaning to show), as an act of showing, as an echo to the word monster, and the fortuitous revelation of all too human expressions. The worlds that I explore are playful and open to interpretation, I revisit memory by way of timeless, spiritual and even unreal symbols, I play on ambiguities. I personify my subject by distorting its physical and human form to create a work in which the viewer contemplates an assemblage of destabilizing elements that foreground emotion. A pretext to explore the deepest depths of emotion, and a pretext to build. Behind the work’s formal composition, a fundamental state of mind of a poetic nature makes itself manifest. Is it tolerable to face one’s own gaze, or further still the gaze that others direct toward us, not to speak of the fear of seeing oneself in the gaze of the other. Mirror effect or dizziness before the abyss?

In transposing Alfred Jarry’s ideas about 'Pataphysics to the visual arts, I fragment my previously created works to use them as my material or medium to compose a new work, according to a process of constructive destruction.

Manon Pelletier was born in Quebec. She holds an MFA from the Université du Québec à Montréal. She has received grants from the Conseil des arts et des lettres du Québec and the Canada Council for the Arts. Many of her works are part of public and private collections in Quebec, France, Belgium and Russia.
http://manonpelletierartsvisuels.com/

Aucun commentaire: