mardi 5 octobre 2010

Lecture publique et musique improvisée

Lecture publique et musique improvisée
Le jeudi 7 octobre 2010 à 17h00
Au Centre SAGAMIE, 50 rue St-Joseph, Alma

La compagnie de théâtre Les Têtes Heureuses présente en avant-première au Centre SAGAMIE, des extraits de la pièce Soudain l’été dernier de Tennessee Williams, en compagnie de musiciens du Collèged’Alma qui improviseront une bande sonore. La pièce sera ensuite présentée du 21 octobre au 7 novembre au Petit théâtre de l’UQAC et, le 12 novembre, à l’Auditorium d’Alma.

Soudain l’été dernier est certainement un chef-d’œuvre dramatique du XXe siècle par la puissance de l’imagination, la force de la langue, la liberté de la forme et la modernité de son propos. C’est avec fierté que Les Têtes Heureuses s’attaquent à cette pièce-phare de la dramaturgie américaine. La compagnie produit du théâtre professionnel dans la région depuis 1982. Elle fait d’abord travailler des artistes d’ici, mais aussi d’ailleurs au Québec.

La Nouvelle-Orléans. Une femme, immensément riche, a perdu son fils unique. Il est mort au loin, de manière violente, l’été dernier. Que s’est-il vraiment passé? L’enquête va mettre en présence des personnages hors norme, tous saisis par une certaine folie.

Tennessee Williams fait de cette matière l’un de ses chefs-d’oeuvre, porté par une extraordinaire tension dramatique. Du coup, il fournit un portrait terrifiant de la société américaine, toujours hantée par ses mêmes démons: l’argent, le sexe, la violence, Dieu. Une tragédie authentique pour le temps présent.

Le texte français a été établi par Rodrigue Villeneuve à partir du texte original anglais et des traductions de Jean-Michel Déprats et Marie-Claire Pasquier (2010) et de Jacques Guicharnaud et Michel Arnaud (1962).

Mise en scène
Rodrigue VILLENEUVE

Comédiens
Lucille PERRON
Martin GIGUERE
Maude COURNOYER
Dominique BRETON
Éric RENALD
Dave GIRARD

Scénographie
Michel GAUTHIER
Costumes
Yasmina GIGUERE
Lumières
Alexandre NADEAU
Conception sonore
Patrice LEBLANC

Photo: Boran Richard

Aucun commentaire: