mercredi 27 avril 2011

Exposition du Centre SAGAMIE à l'Université de Sherbrooke‏

Exposition de groupe produite par le Centre SAGAMIE présentant les oeuvres de
Catherine Bodmer, Sylvain Bouthillette, Sophie Jodoin, Pascal Dufaux, Matthieu Brouillard, Martin Beauregard
IMAGE: Catherine Bodmer, La bande de Moebius II (Velodrome), 2009, Dyptique, impression au jet d’encre

à la Galerie d’art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke
Pavillon Irénée-Pinard, 2500, blv. de l'Université, Sherbrooke, 819.821.1000, Galerie@USherbrooke.ca
Tous les jours de 12h à 17h et les soirs de spectacle au Centre culturel de 18h à 22h, entrée libre

le jeudi 5 mai 2011 à 17h00
VERNISSAGE
et lancement de la publication
SAGAMIE, L'Imprimé numérique en art contemporain
éditée par les Éditions d'Art le Sabord

EXPOSITION du 5 mai au 5 juin 2011

Visite commentée de l'exposition en compagnie de Nicholas Pitre, directeur du Centre SAGAMIE, le jeudi 5 mai à 16h30
Présentation des autres publications du Centre SAGAMIE

Le 79e Congrès de l’ACFAS (Association francophone pour le savoir) se déroule à Sherbrooke, cette année. Ce congrès permet aux chercheurs de présenter le résultat de leurs recherches et les avancées dans chaque domaine scientifique. Dans ce contexte, Mme Suzanne Pressé, coordonnatrice des expositions et de l’animation à la Galerie d’art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke, a invité le Centre SAGAMIE à préparer une exposition sur l’intégration des technologies numériques au processus créateur des artistes.

Cette exposition de groupe en art actuel présente donc le travail de six artistes du champ des arts visuels, dont la pratique gravite autour du photographique et de la picturalité. Ils utilisent, à divers degrés, les outils numériques de transformation et d’impression des images pour matérialiser les mondes imaginaires qui les habitent. Que ce soit Sylvain Bouthillette et Sophie Jodoin qui intègrent la peinture ou le dessin au travail de l’image à l’ordinateur et à l’imprimé numérique; Martin Beauregard, Matthieu Brouillard et Catherine Bodmer qui manipulent subtilement l’image numérique; ou encore Pascal Dufaux qui cherche à nous présenter, en un seul regard, une vue à 360 degrés du corps humain.

Avec son programme de résidence d’artistes et l’expertise de ses assistants de création, le Centre SAGAMIE a secondé ces artistes dans le développement de leurs projets et a ainsi favorisé l’intégration des outils numériques à leurs processus de recherche. À raison de 40 artistes en résidence par année, en provenance de toutes les régions du Québec, du reste du Canada et de l’étranger, le Centre SAGAMIE a ainsi accueilli plus de 500 créateurs au fil des ans.

Fondé en 1981 par Jean Laliberté comme centre de recherche et de création en arts d’impression (sérigraphie, gravure, lithographie), le Centre SAGAMIE d’Alma au Lac-Saint-Jean a été le premier centre d’artistes au Canada à offrir aux créateurs les technologies d’impression numérique grand format au jet d’encre. Depuis quatre ans, avec l’avènement des nouvelles technologies d’impression de livres à la demande, le Centre SAGAMIE s’est engagé dans l’édition de livres d’art qui sont également présentés dans cette exposition.

La publication SAGAMIE, L’Imprimé numérique en art contemporain qui a inspiré cette exposition et qui sera lancée lors du vernissage de cette exposition propose un parcours visuel à travers une sélection d’oeuvres numériques de 50 artistes ayant réalisé une résidence au Centre SAGAMIE. L’ouvrage de 200 pages présente ensuite une anthologie de textes théoriques de 11 auteurs reconnus dans le domaine de la recherche et du développement des nouvelles technologies (Hervé Fischer, Louise Poissant, Sylvain Campeau, Michaël La Chance, etc.). Les essais des auteurs questionnent les différentes implications des outils numériques de production sur la création en art actuel et sur la diffusion des oeuvres. Cette publication d’envergure trace donc un bilan des centaines d’artistes en résidence ayant contribués à la recherche numérique au cours des dix dernières années au Centre SAGAMIE, tout en approfondissant la réflexion théorique sur ce médium artistique en pleine émergence et s’insérant à tous les niveaux
dans le travail des artistes. Ce livre de référence fera donc avancer sensiblement la compréhension de l’art numérique auprès d’un vaste public.

Cette publication est rendue possible grâce au soutien financier du CALQ et du CAC.

Pour commander / to order :

SAGAMIE, L’Imprimé numérique en art contemporain
Les Éditions d’art Le Sabord
11 auteurs et 51 artistes
198 pages, couleur, textes en français seulement, 8.5 X 8.5 po.
198 pages, colour, texts in French only, 8.5 X 8.5 in.
ISBN: 978-2-922685-52-7 (ISBN du Sabord) 2007
Prix/ Price: 24.95$ + Transport au Canada 10.00 + tps 1.75 + tvq 0.89 = Total: 37.59$

16ième CHRONIQUE NUMÉRIQUE

Actuellement en kiosque

16e CHRONIQUE NUMÉRIQUE

à lire dans le magazine Art Le Sabord numéro 88

Cette chronique de Barbara Garant intitulée Parole donnée, présente le travail de trois artistes ayant réalisé une résidence de création au Centre SAGAMIE

Fred Laforge, Gabriel Coutu-Dumont et Martin Beauregard

Les CHRONIQUES NUMÉRIQUES sont issues d’une collaboration étroite entre le Centre SAGAMIE et les Éditions d’art Le SABORD. Ainsi, à chaque numéro du magazine Art Le SABORD, un auteur est invité à présenter le travail de trois artistes ayant réalisé une résidence de création au Centre SAGAMIE. Ce partenariat de publication permet la diffusion et la documentation de l’art actuel tout en favorisant sa compréhension auprès d’un vaste lectorat.

Situé à Alma au Lac-Saint-Jean, SAGAMIE est un centre de recherche, de création et de production ouvert à l’ensemble des artistes dont le champ de pratique est lié aux enjeux de l’image contemporaine. SAGAMIE est particulièrement reconnu pour son expertise d’accueil d’artistes en résidence de création/production, ses activités d’édition et de diffusion. Le centre se spécialise dans le traitement numérique de l’image et l’impression numérique grand format dans un contexte de recherche en art actuel.

Grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et de la Ville d’Alma, le Centre SAGAMIE offre l’un des plus importants programmes d’artistes en résidence au Canada en accueillant annuellement plus de 40 artistes du Québec, du Canada et de l’étranger. Ces résidences de création visent à soutenir proactivement les artistes dans le développement de nouvelles œuvres, la production de projets artistiques innovants et intégrateurs des outils numériques de production au large spectre de leurs pratiques en art actuel. Les artistes sont accueillis pour des séjours intensifs de création et sont soutenus dans leurs explorations, avec expertise et sensibilité, par une équipe spécialisée de techniciens/artistes, dans un vaste laboratoire informatique comprenant quatre imprimantes numériques grand format.

Pour commander ce numéro ou pour vous abonner au magazine Art Le SABORD
(819) 375-6223 art@lesabord.qc.ca http://www.lesabord.qc.ca

mercredi 20 avril 2011

Judith Bellavance

Judith Bellavance
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Je suis le promeneur : photos-romans


Il s’agit d’un projet photographique se présentant comme une sorte de " marche intérieure ", une promenade marquée par la force plurielle du privé et dont les signes sont puisés à la fois dans le réel immédiat et dans les zones troubles de la mémoire. Les oeuvres jalonnant cette déambulation poétique sont composites, chacune formée d'un pairage d'images attentivement choisies afin d'atteindre une tension dialogique riche, une densité sémantique inattendue.

Je suis le promeneur : photos-romans propose un programme narratif ouvert, une histoire faite d'ellipses, à la trame variable, qui suit des étapes définies pour se déployer efficacement. Les sujets (personnes) et les objets (choses) sont mis en relation dans la perspective d'une recherche d'accord afin que chacun des duos d'images puisse se définir par un équilibre entre l'énigme et la transparence et ainsi offrir une expérience de réception aussi imprévisible que familière pour le spectateur.

Avec ce projet, j'interroge, je revisite et je défais le rapport commun à l'image quotidienne en le remplaçant par une vision oblique, autre, basée sur une grammaire et une poétique de l’intimité. Grâce aux multiples étapes du processus et au façonnage des images rassemblées au moyen du médium photographique, des significations inédites dans l'interprétation de l'altérité sont mises en relief et l'expérience du regard et du réel sont présentée, ultimement, sous la forme d'une fiction toujours en devenir.

Née à Rimouski, Judith Bellavance vit et travaille à Montréal depuis 1989. Elle a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval à Québec et poursuivi des études à l’Université du Québec à Montréal. Son travail a été appuyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada. Ses œuvres ont été présentées au Québec, au Portugal, en Espagne et au Japon et se retrouvent dans plusieurs collections publiques et privées.

*************

Judith Bellavance
Artist in Residence

Je suis le promeneur : photos-romans

This photographic project takes the form of an " interior ramble ", a stroll characterized by the multiform forces of private life, seeking direction through both proximate reality and the unsettling haunts of memory. The works, which act as signposts throughout this poetic drifting, are composite creations, each one comprised of a selective pairing of images designed to create a pregnant dialogic tension and unwonted semantic density.

Je suis le promeneur : photos-romans offers an open-ended narrative program, a story composed of ellipses and shifts in flow, progressing through well-defined stages towards a productive outcome. The subjects (people) and the objects (things) are placed in relationships which represent an attempt to establish a form of harmony, so that each dual image may be grasped as a state of equilibrium between the enigmatic and the transparent, providing the spectator with a responsive experience which is both familiar and unpredictable.

In this project, I revisit, question and dismantle the commonplace relationships to everyday imagery by employing an oblique, totally other perspective based on the grammar and poetics of intimacy. By means of the multiple stages in the process and the arrangement of the images grouped together through the medium of photography, the interpretation of otherness is presented in a new light and the experience of perception and of reality is ultimately revealed as an ever-evolving fiction.

Born in Rimouski, Judith Bellavance has been living and working in Montreal since 1989. She completed her Bachelor’s degree in visual arts at Laval University in Quebec City and is currently pursuing her studies at the Université du Québec à Montréal. She has received the generous support of the Conseil des arts et des lettres du Québec and the Canada Council for the Arts. Her work has appeared in exhibitions in Quebec, Portugal, Spain and Japan and is featured in several private and public collections.

mardi 12 avril 2011

Mehdi-Georges Lahlou



Mehdi-Georges Lahlou
Artiste en résidence / Artist in Residence

" Fort de sa double appartenance franco-marocaine, de père musulman et de mère catholique, Mehdi-Georges Lahlou traverse avec bonheur les frontières de nos sociétés multiculturelles. Dans ses performances comme dans ses installations, il remet en question l’esthétique, notamment celle liée à l’Islam, et ouvre sur des problématiques plus générales telles que l’identité (religieuse, culturelle ou sexuelle). S’affranchissant allégrement des stéréotypes, l’artiste joue les trublions et travestit son corps comme il travestit les traditions. Il n’est pas question de “choc des cultures”, mais plutôt d’un double enfermement : sortir d’une culture, c’est être confronté à une autre culture qui enferme à nouveau. Le travail plastique de Mehdi-Georges Lahlou tient de l’idiotie. Faire l’idiot, c’est lutter avec pertinence et liberté contre la gravité de tout système sclérosant. Poussant les limites jusqu’à l’absurde, Mehdi-Georges Lahlou garde toujours un certain chic dans le ridicule et puise dans la légèreté de l’idiot un basculement vers le merveilleux. " Mme Hélène Lacharmoise, Galerie Dix9, Paris

Mehdi-Georges Lahlou est né aux Sables d'Olonne en 1983 et il est franco-marocain. Formé à l'École Régionale des Beaux-Arts de Nantes (ERBAN), il y obtient son DNSEP en 2007, puis un MFA à l'Académie Sint-Joost à Breda (NL) - et vit à Bruxelles. Ses œuvres ont été présentées en Europe, aux États-Unis et au Québec. Plusieurs expositions personnelles, entre autres à la galerie Transit, Mechelen (2010, BE), à la galerie Dix9, Paris (2010, FR), à Kunstraum Richard Sorge, Berlin (2010, DE), à la galerie Espacepointca, Alma (2011, QC). Lahlou fut aussi invité par la foire Art Brussels 2010 pour un Artist Project et a été présenté en solo show durant la foire Show Off 2010 par la galerie Dix9. Mehdi-Georges Lahlou sera présent à Art Brussels 2011 avec la galerie Transit, Mechelen (BE). Ses trauvaux seront bientôt présentés au Centre d’Art Croxhapox à Gent (BE) et à l’Institut du Monde Arabe, Paris (FR). Mehdi-Georges Lahlou est représenté par la galerie Transit en Belgique et par la galerie Dix9 en France. http://www.mehdilahlou.com

La résidence de Mehdi-Georges Lahlou au Centre SAGAMIE est présentée en collaboration avec la galerie Espacepointca du Collège d’Alma qui expose le travail de l'artiste jusqu'au 15 avril 2011, dans le cadre de la Semaine interculturelle du Collège.

vendredi 1 avril 2011

Jean-Jacques Ringuette

Jean-Jacques Ringuette
Regard de l'enfance sur la tragédie

English follows

EXPOSITION du 14 avril au 17 juin 2011

le jeudi 14 avril 2011 à 17h00

VERNISSAGE
et lancement de la publication
Figures de la mascarade ou La vie passionnante de Félicien
Éditée par le Centre SAGAMIE

Jean-Jacques Ringuette propose une série photographique dans laquelle il interprète lui-même, sous les traits d’un personnage clownesque, de multiples saynètes aussi caustiques que comiques. Ringuette, dont la démarche s’articule autour de la notion d’incarnation et de son impact sur le concept d’identité, explore ici une longue tradition d’autoreprésentation de l’artiste en clown. S’inspirant de l’iconographie du cirque et des fêtes foraines, ses mises en scènes, sobres mais hautement sophistiquées, évoquent autant le périple existentiel qui va de l’univers de l’enfance à celui du monde adulte que les divers états et attitudes qu’adopte la psyché dans sa fréquentation actuelle du monde.

"Tout en questionnant la notion du moi comme essence stable et la viabilité des rôles attribués à la masculinité par l’ordre culturel dominant, les photographies de Figures de la mascarade élaborent une séquence narrative qui en impose en regard du déni et de l’abjection du corps, du désir œdipien comme du désir et de l’identité queer."
Penny Cousineau-Levine

Jean-Jacques Ringuette vit et travaille à Trois-Rivières (Québec). Il détient une maîtrise en photographie de l’Université Concordia de Montréal (1999) et un baccalauréat en arts visuels avec spécialisation en photographie de l’Université d’Ottawa (1988). Ses œuvres ont été présentées en Europe, aux États-Unis et au Québec. Elles font partie de collections privées ainsi que des collections du Musée national des beaux-arts du Québec.

L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son soutien financier.

Pour commander / to order :

Jean-Jacques Ringuette
Figures de la mascarade ou La vie passionnante de Félicien
Masquerade Figures or The Exciting Life of Félicien
Auteurs: Penny Cousineau-Levine, Pierre Ringuette
Texte intégral en français et en anglais
Full text in French and English
94 pages; 8.25 X 11po.
ISBN 978-2-923612-25-6 2011
Prix / Price : 25.00 $ + Transport au Canada 3.50 $ + tps 1.43 + tvq 0.31 = Total : 30.24 $

***************

Jean-Jacques Ringuette
Childhood Look on Tragedy

Exhibition April 14 - June 17, 2011

Thursday, April 14, 5 p.m.
Opening
and book launch
Masquerade Figures or The Exciting Life of Félicien
Published by Centre SAGAMIE

Jean-Jacques Ringuette presents a series of photographs portraying various vignettes of a humourous though acerbic nature in which he himself appears in the guise of a jester-like character. In this exhibition, Ringuette, whose artistic work has consistently focused on the idea of incarnation and its impact on the concept of identity, explores the age-old tradition of the self-representation of the artist as clown. Drawing inspiration from the iconography of the circus and the world of carnivals, the sober but sophisticated scenes which he depicts are evocative of the existential odyssey from the universe of the child to the world of adults and of the shifting states and attitudes of the psyche in its uninterrupted interaction with the world.

“While calling into question the notion of a stable, essential self and the viability of culturally ordained masculine gender roles, the photographs in Masquerade Figures also form a compelling sequential narrative having to do with bodily abjection and denial, oedipal desire and queer sexual longing and identity.”
Penny Cousineau-Levine

JEAN-JACQUES RINGUETTE is originally from Trois-Rivières (Québec), Canada. He holds a Master of Photography from Concordia University in Montréal (1999) and a Bachelor of Visual Arts with a specialization in Photography from the University of Ottawa (1988). His artworks have been presented in Europe, the United States and Québec. His artworks are included in private collections as well as in the collections of the Musée national des beaux arts du Québec.